Un toit c’est un droit : faisons appliquer la loi !

Au cours du 82e congrès HLM de l’Union sociale pour l’habitat qui a eu lieu à Lyon du 27 au 29 septembre dernier, j’ai eu l’occasion de rencontrer le collectif “Jamais sans toit”.

“Jamais sans toit” c’est quoi ? C’est un collectif de lutte qui s’est développé à Lyon suite à une problématique : celle des mineurs à la rue. A Lyon, il y a à la rentrée 2022 près de 111 enfants à la rue ! Sans la mobilisation collective et solidaire de “Jamais sans toit” et des parents d’élèves des établissements où il y a des enfants à la rue, la situation de ces mineurs aurait pu rester invisible. “Jamais sans toit” a permis le recensement de ces 111 enfants au travers d’une large mobilisation sur les établissements lyonnais.

Alors que cela relève de la compétence de l’État, c’est la mairie de Lyon qui dans un premier temps a ouvert un gymnase pour accueillir ces enfants. Alors qu’Olivier Klein était en visite à Lyon, le collectif “Jamais sans toit” l’a interpellé, il a jugé cette situation inacceptable et s’est engagé à faire en sorte que les familles soient mises à l’abri dans les 48h. Hélas, 10 jours plus tard, les familles attendent toujours d’être hébergées…

Il n’y a pas qu’à Lyon  que des situations si indignes existent : en France, au 22 août 2022, on comptabilisait 1600 enfants à la rue ; aujourd’hui nous en sommes à près de 2300 enfants. La mobilisation permet de recenser ces enfants à la rue, alors recensons les ! Le collectif “Jamais sans toit” a mis en place un Toit’oriel pour permettre d’avoir les outils pour recenser, et surtout, se mobiliser pour que plus un seul enfant n’ait à dormir dans la rue ! La rue tue, le Collectif “morts dans la rue” a comptabilisé 115 enfants morts dans la rue entre 2012 et 2020, comment cela est-il possible dans un pays aussi riche que le nôtre ? 

Non seulement le gouvernement ne fait rien pour mettre à l’bari les familles, mais il fait pire encore : il a prévu d’aggraver encore la situation cet hiver ! En effet, le gouvernement va supprimer 7000 places d’hébergements à l’hiver 2022 et prévoit d’en supprimer 7000 autres dans le projet de loi des Finances 2023. Plus que jamais nous devons nous mobiliser nationalement et faire en sorte que l’action de “Jamais sans toit” ait un écho dans chacune des écoles du pays et permette que chaque enfant soit pris en charge et puisse avoir un toit. Dans le projet de loi de finances, dont les débats ont lieu en ce moment dans l’hémicycle, nous demanderons que ces 14.000 places d’hébergement supprimées soient rétablies. 

Dans le 20e, déjà 3 familles avec enfants à la rue ont été recensées par la mairie. Il nous faut nous mobiliser à l’échelle du 20e et à l’échelle de Paris dans nos écoles, être solidaires et attentifs à ces familles dans la galère alors que notre pays connaît une inflation et une crise du logement sans précédent. Plus que jamais ces familles ont besoin de nous et de notre mobilisation collective !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.