Réaction à la décision du PS de rompre l’accord de la NUPES dans la 15e circonscription de Paris

Je prends acte de la décision du Parti Socialiste d’accorder son logo à Lamia El Aaraje, confirmant les déclarations d’Olivier Faure du lundi 23 mai sur France Inter. Je regrette cette rupture de l’accord national dans la 15e circonscription de Paris (cœur du 20e) ainsi donc décrétée unilatéralement par le PS, qui contribue à la division et s’obstine à ne pas entendre la forte aspiration à l’unité de la gauche pour empêcher Macron d’avoir les pleins pouvoirs. La venue hier de B. Cazeneuve, ex-ministre de l’intérieur de F. Hollande, qui a quitté le PS par désaccord avec l’alliance historique créée par Jean-Luc Mélenchon, ne fait que confirmer que la candidature de Lamia El Aaraje assume dans le fond un profond désaccord avec la stratégie de la NUPES d’imposer à Macron Jean-Luc Mélenchon comme Premier ministre. Les électeurs de gauche apprécieront cette clarification.

Bien qu’étant la seule candidate de l’accord national de la NUPES, soutenue dans le 20e par la FI, les composantes de l’Union populaire (comme le PG, Ensemble Insoumis, le POI et la REV), EELV, le PCF, Génération·s et le NPA, et donc garante de la défense de son programme partagé de gouvernement à l’Assemblée nationale, je retire le logo de mon matériel officiel et de tout nouveau matériel que je serai amenée à produire.

Notre adversaire dans cette campagne reste toujours la Macronie, son programme de maltraitance sociale et d’inaction écologique et son candidat LREM, Mahamad Gassama dans la 15e circonscription. Celles et ceux qui font le choix de la division ne servent hélas que les intérêts de Macron.

J’ai confiance en notre victoire les 12 et 19 juin prochains au vu de l’espoir soulevé par l’alliance historique du bloc populaire que je représente et de la détermination des habitant·es du 20e à prendre toute leur part dans le changement possible du cours de l’Histoire.

Danielle Simonnet, candidate NUPES dans la 15e circonscription de Paris

2 réflexions sur “Réaction à la décision du PS de rompre l’accord de la NUPES dans la 15e circonscription de Paris

  • 1 juin 2022 à 15h53
    Permalien

    cette décision du PS est honteuse Sonne comme une revanche de Anne Hidalgo suite à son piètre score aux Présidentielles. Que François Hollande, B Cazeneuve, et surtout Lionel Jospin -pour lequel j’ai toujours eu beaucoup d’estime et qui s’est prononcé en faveur de l’Union- se prêtent à cette opération révulse. L’élection législative précédente dans cette circonscription -invalidée du fait d’un candidat escroc- appartient au passé. Elle ne donne aucun priorité en juin 2022 à la candidate PS.les choix d’investiture ont été faits. C’est une rupture de l’accord. Que Madame Lamia El Aaraje se présente comme dissidente était déjà une menace pour l’union, lui accoler le logo NUPES si j’ai bien compris laisse sans voix. Ne pas rentrer dans cette perfidie locale est à votre honneur. le résultat de ces turpitudes risque tout simplement de profiter à E Macron et LREM.

    Répondre
  • 1 juin 2022 à 18h28
    Permalien

    Bien qu’étant la seule candidate de l’accord national de la NUPES, soutenue dans le 20e par la FI, les composantes de l’Union populaire (comme le PG, Ensemble Insoumis, le POI et la REV), EELV, le PCF, Génération·s et le NPA, et donc garante de la défense de son programme partagé de gouvernement à l’Assemblée nationale, je retire le logo de mon matériel officiel et de tout nouveau matériel que je serai amenée à produire.”
    Je retire mon logo”. Le logo NUPES? Concrètement ça veut dire quoi?
    nb : une liste d’artistes a appelé à vous soutenir. Formidable. Vous faites un super travail sur la question du logement (Mme EL AARAJE ne parle guère de ce grave et majeur problème). Les associations de soutien au logement du DAL en passant par la CGL, la CLCV et autres mvts luttant contre la fin du Paris populaire pourraient en faire autant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.