Sauvons les jardins d’enfants pédagogiques !

La loi Blanquer « pour une école de la confiance », promulguée en 2019 et instaurant l’instruction obligatoire dès 3 ans, prévoit ainsi la fin des jardins d’enfants pédagogiques sous 5 ans, d’ici la fin de l’année scolaire 2023-2024.

La Ville de Paris en comptait 22 et dorénavant 20, qui accueillent plus de 800 enfants. Ce mode d’accueil, à mi-chemin entre la crèche collective et l’école maternelle, développe une pédagogie innovante. Une enquête qualitative et quantitative de l’Observatoire sociologique du changement de Sciences Po  a attesté de la richesse des apprentissages fournis ainsi que ses bénéfices pour le développement de l’enfant.  Il nous faut préserver ces lieux précieux de la petite enfance parisienne !

Quel non-sens total que cette loi promulguée au nom de l’égalité républicaine alors que 64,5% des familles fréquentant ces lieux perçoivent moins de 1000€/mois, que deux tiers de ces jardins d’enfants sont localisés dans des quartiers de politique de la ville et qu’un enfant sur huit, dans ces établissements, est en situation de handicap. Ils permettent une grande mixité sociale et favorisent alors l’égalité républicaine. 

La compétence des agent·es et la qualité de l’apprentissage ne sont plus à démontrer ! La ville doit engager les mesures nécessaires pour préserver durablement ces jardins d’enfants pédagogiques. Leur disparition serait non seulement une perte pour notre accueil de la petite enfance public, mais aussi un gain pour les acteurs privés, favorisant ainsi les inégalités entre milieux sociaux.

La Ville de Paris doit apporter son soutien à ces jardins d’enfants en appuyant un changement de la législation et non remettre en cause ces structures. 

Avec Danièle Obono, députée de Paris, nous défendrons une évolution de la loi pour que ces jardins  d’enfants puissent continuer d’exister. 

Retrouvez la pétition pour sauver ces jardins d’enfants : 

https://www.change.org/p/le-gouvernement-et-la-mairie-de-paris-sauvons-nos-jardin-d-enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.