Déçue, mais fière et déterminée comme jamais !

Nous étions si proches. L’objectif était atteignable. Nous avions raison d’y croire, de le vouloir et de déplacer des montagnes pour l’atteindre. Jean-Luc Mélenchon aurait pu éliminer Le Pen et affronter Macron le 24 avril. Un changement historique radical était à portée de main. 

Je ne peux m’empêcher de penser à toutes celles et ceux que j’ai pu croiser dans tous les portes à portes durant cette magnifique campagne. Je vois vos visages, je me remémore vos témoignages et j’enrage. Augmenter le SMIC à 1400€, instaurer la garantie dignité, l’allocation d’autonomie pour chaque jeune, instaurer la retraite à 60 ans… :  toutes nos mesures auraient changé vos vies, nos vies. Nous savons hélas la violence sociale qui nous attend à laquelle nous devrons nous opposer, résister. Nous savons que nous n’avons que 3 ans pour prendre les mesures permettant de limiter les impacts irrémédiables du dérèglement climatique et que Macron, déjà condamné par 2 fois pour inaction climatique, n’en fera rien sans contrainte et que dire de Le Pen…. Nous savons que face à cette démocratie défaillante produite en un quinquennat par Macron, l’implication de toutes et tous est encore plus essentielle, pour nos libertés, nos solidarités, notre fraternité et sororité. Nous voulions remporter cette élection maîtresse de la 5e République pour justement en sortir. En finir avec la monarchie présidentielle, avec la concentration oligarchique des médias dans une poignée de milliardaires. Ce matin, plus d’un tiers de l’électorat est exclu du fait du scrutin uninominal à deux tours.

Nous avons fait 654 998 voix de plus qu’en 2017, mais il a manqué dans les 420 000 voix. 1,2 points d’écart seulement. A peine 5 voix par bureau de vote. Un grand merci aux jeunes si nombreux à être venus voter, aux quartiers populaires que l’on a vu si mobilisés. Merci à celles et ceux qui dans les derniers jours se sont décidés à saisir le bulletin de vote Mélenchon pour faire barrage à l’extrême-droite et porter face à Macron un programme de rupture pour la justice sociale et climatique et la 6e République. Vous avez été plus responsables que les candidats et dirigeants de formations politiques, qui pour certains ont mis plus d’énergie à taper sur Mélenchon dans les derniers jours qu’à assumer leur responsabilité en conscience face à l’enjeu historique d’éliminer l’extrême-droite. Le 24 avril, pas une voix ne doit aller à Marine Le Pen. Pas une voix pour l’extrême-droite. Pas une. Après, chacune et chacun agira en conscience. Les uns useront du buletin de vote Macron pour barrer la route à Le Pen, d’autres useront du bulletin blanc, d’autres encore s’abstiendront. 

Carte des candidat en tête dans les arrondissements de Paris

A Paris et dans le 20e, nous avons de quoi être fier·e·s : Jean-Luc Mélenchon enregistre plus de 30% dans la capitale, 2ème force, et se retrouve en tête dans 7 arrondissements (1er, 10e, 11e, 13e, 18e, 19e, 20e). Dans le 20e, meilleur score parisien avec 47,17%, il est en tête dans la totalité des bureaux de vote ! Un immense bravo et merci à tous les militants et militantes, de longues dates comme de la dernière heure, si nombreuses et nombreux, qui ont contribué à ce magnifique résultat. Merci à la centaine d’assesseurs qui ont accepté de participer à la tenue des bureaux de vote, là où d’autres forces ont bien peu assumé leur devoir. La candidate Anne Hidalgo s’est également effondrée dans la ville-même où elle est maire et se retrouve… en 7ème position. Va-t-elle en prendre la mesure ? Se comporter de façon moins arrogante et méprisante que ces dix dernières années ? Prendre conscience qu’il faut cesser ses politiques de gentrification, privatisation et bétonisation ? Va-t-elle faire annuler le projet de privatisation d’un tiers de l’Hôtel-Dieu pour notamment un restaurant gastronomique ? Abandonner les projets urbains antiécolo qu’elle a soutenu dans la capitale ? S’occuper enfin de titulariser les cantinières, qu’elles cessent d’être condamnées à survivre avec 700€ par mois ? La liste est bien longue…

Dès le 25 avril, la campagne continue pour les législatives. Sur la 15ème circonscription, vous pouvez compter sur ma détermination pour l’emporter. Notre ambition doit être la plus élevée : créer les conditions d’élire un maximum de député·es de cette force nouvelle que nous avons construite, l’union populaire. Nous devrons être unitaires pour 10 malgré des légitimes rancœurs mais sans jamais perdre de vue que la seule unité qui puisse conserver et alimenter l’espoir suscité, c’est une unité sur des bases claires programmatiques et non des tambouilles sans contenu. 

Quelle sera la tâche des futur·es député·es ? Défendre par exemple bec et ongle notre système de retraite et donc soutenir le retour à la retraite à 60 ans et à taux plein pour 40 annuités. Voilà un point incontournable d’une base claire, sans les citer tous. Mais la tâche des député·es et de notre force sera aussi et surtout d’ancrer durablement notre force dans le pays, dans tous ses territoires et ses secteurs. Nos livrets thématiques et multiples plans regroupent des “experts” associatifs, syndicalistes, professionnels et citoyens dans des collectifs de travail qui doivent avoir vocation à poursuivre leur travail d’analyse, de résistance, d’élaboration et de réseaux à étendre. Soyons convaincu·es de la nécessité de poursuivre le questionnement de nos pratiques militantes pour contribuer à l’auto-organisation du peuple. Continuons à apprendre des postures et démarches de l’éducation populaire. Dans les quartiers populaires, nos portes à portes ont permis de si belles rencontres, qui nous ont enrichis mutuellement. Nombre de femmes et d’hommes nous ont fait confiance et ont pris confiance en eux-même. Poursuivons le travail de cette confiance et dignité retrouvées pour les luttes concrètes du quotidien comme pour les batailles à venir nationales. Prenons conscience que dans nombre de zones rurales nous devons nous donner les moyens de démultiplier les rencontres, aider nationalement les équipes locales à cela. 

Recréons des collectifs partout et sur tout. Notre force, cette unité populaire, plus que jamais, faisons là vivre et grandir. On pensait pouvoir changer le cours de l’histoire hier. On le changera demain. Soyons-en certains et travaillons-y dès aujourd”hui.

Gardons-nous fier·e·s et vive l’union populaire !

3 réflexions sur “Déçue, mais fière et déterminée comme jamais !

  • 11 avril 2022 à 22h38
    Permalien

    Je vous souhaite que cette fois si cela sera la bonne. Après toutes ces années à labourer le 20eme et vilipender La Maire (comme le choix de se fournir en sable chez les traites Lafarge) cette si mandat de député et à votre portée. On a besoin de votre verve à l’assemblée. LREM na qu’à bien se tenir !
    Francois de Montrouge

    Répondre
  • 12 avril 2022 à 4h27
    Permalien

    Mme , je vous vois sur les plateaux télé vanter le succès du score de la FI les jours suivant de l’élection, et je peux vous dire que vous analyse est faute, pour les citoyens en colère et les gilets jaunes qui ne sont plus politisé mais qui s’est fortement mobilisé sous le mot d’ordre #Toussaufmacron , dont vous avez bénéficiez les vote, ce qui est normal nous reconnaissant plus dans la FI que dans Marine Lepen, le discours de PAS UN SEUL VOTE AU RN, ne passe pas du tout, l’ennemi n’est pas là, c’est la même chose que 2017, je peux vous dire donc qu’une chasse aux sorcière s’engage dans ces milieux populaires contre la FI , avec des tas de message traite qui apparaissent en masse depuis …

    Je vous donne l’analyse tirer par ses milieux populaire, Macron a derrière lui, banque, milliardaire, journaliste, télé ce qui fait qui règne en roi sans opposition, cet homme qui a bafoué la constitution, le sociale, éborgné , mutilé, le gazage et matraquage allant des ados dans les lycée au papy mamy dans les manif , nos pompiers , nos infirmières et tant d’autre , il a détruit les institutions, en 5 ans, on a jamais vu une tel destruction de la france, que va t’il rester s il passe encore 5 ans de plus …

    Pour les citoyens en colère et les gilets jaune, l’extrême n’est pas Marine mais bien ce fou dangereux a l’Elysée, Marine n’a aucun des soutiens qu’a Macron, ce serait donc un contre pouvoir , tous ce qu’elle va faire va être décortiqué a la loupe, tandis qu’avec Macron, le dieu Roi, la propagande fuse, on le vois bien avec la présidence des copains mafieux , les affaires d’état , le ruissellement vers les riches etc

    C’est pour cela que vous perdez tous ce groupe populaire qui a lutter avec son sang contre Macron, la colère est si grande contre vous qu’on parle de ni oubli , ni pardon si Macron repasse, normalement ce slogan était pour juste Macron, mais sera aussi pour vous désormais, les messages fussent, du genre, ” la prochaine fois, ce sera Marine direct, on aime pas les traites “, et d’autres messages du genre ” on va faire de la FI un parti comme celle du PS, PCF, un parti fantôme

    Votre idéologie politique nous envoi dans le mur, vous devez comprendre que c’est pratiquement une question de vie ou de mort de virer Macron vu tous le mal qu’il a fait, vous avez mal désigné votre ennemi, les citoyen s’en souviendront, car ils vont encore devoir lutter avec leur sang sur les trottoirs , c est dommage, je me reconnaissais en votre programme , j avais même appeler a voter pour vous, ce qui ne sera plus le cas les prochaines, on fera même un barrage.
    Quel gachis !!!

    Répondre
    • 13 avril 2022 à 11h06
      Permalien

      C’est vous qui faites entièrement fausse route!Comme l’a dit J.L Mélenchon “Monsieur Macron, c’est le programme économique de Mme Le Pen, plus le mépris de classe. Mme Le Pen, c’est le programme économique de M. Macron, plus le mépris de race”. Les banques et la finance n’ont que faire de l’idéologie, tant qu’elle est à droite, fusse-t-elle des plus puantes!Regardez simplement un peu en arrière et dans les années 30! Mais si le discours raciste et antisémite du RN ne vous dérange pas,c’est certain que vous ne serez pas gêné de voter pour l’extrême droite.Peut-être que, contrairement à vous, les militants FI ont eux chevillé au corps l’idée d’une fraternité internationale et qu’aucune couleur,race ou religion ne nous sépare en tant que citoyen, en tant qu’être souffrant,subissant, dominé, opprimé. Pour la première fois de ma vie d’électrice, c’est avec fierté et élan libérateur que je m’abstiendrai le 24 avril!! Et que personne n’ose venir m’insulter pour cela car j’exècre, je hais, je vomis, cette France rance et vieille qui s’est révélée le 10 avril!!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.