Inadmissible : la Ville de Paris condamnée pour avoir promu plus de femmes que d’hommes !!

Voici mon intervention au Conseil de Paris ce 15 décembre dans le débat sur l’égalité femme-homme :

Mme Danielle SIMONNET.- En une minute, il est difficile de dire beaucoup de choses.

Je dirais qu’il y a des efforts qu’il faut reconnaître au niveau de la Ville de Paris et la dernière condamnation est totalement inacceptable, car notre attachement à la parité hommes/femmes procède d’une lutte contre la domination patriarcale. Quand fort heureusement dans un endroit, on se retrouve avec une majorité de femmes, on devrait s’en féliciter et une collectivité ne devrait pas être attaquée parce qu’il y aurait plus de femmes. C’est totalement inacceptable et il y a des évolutions législatives à mettre en place à ce niveau.

Maintenant, sur la réalité hommes/femmes au niveau de la Ville de Paris, ayons conscience de toute la marge énorme de progression qu’il reste à faire. Par exemple, au niveau du personnel, des agents et des agentes, on se rend bien compte dans la catégorie C à quel point oui les femmes sont beaucoup moins bien payées, oui les femmes subissent des contrats à temps partiel imposés. Je pense notamment à l’ensemble des femmes qui travaillent auprès des caisses des écoles. Il y a une grève en ce moment au niveau de la caisse des écoles du 20e et la problématique est la même dans tous les arrondissements : elles ont des temps partiels imposés à cinq heures par jour avec des salaires de misère de 534 euros par mois, et elles se retrouvent condamnées à faire deux heures, voire trois heures de transport par jour pour des paies de misère.

Il y a un travail à faire bien plus conséquent sur la question de l’hébergement des femmes et notamment des femmes victimes de violence. Sur aussi les équipements en non-mixité…Je continue à demander que le Palais de la femme redevienne un équipement non mixte.

 

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.