Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Sur le logement social des personnes en situations de handicap.

Mme Danielle SIMONNET. – Mes chers collègues, comme vous le savez tous, les personnes en situations de handicap sont confrontées à une vraie difficulté dans l’accès au logement, notamment les personnes en situations de handicap lourd. D’abord parce que le parc social, et plus encore le parc privé, connaît une insuffisance de logements adaptés aux personnes en fauteuil roulant. Mais aussi parce que les personnes en situations de handicap sont pour une partie d’entre elles confrontées à de très faibles revenus. C’est notamment le cas des allocataires de l’Allocation Adulte Handicapé (AAH), et je crains que cela ne soit pas sous ce gouvernement que l’A.A.H. sera revalorisée à hauteur minimum du S.M.I.C., tel que le revendiquent les associations.

La Ville est engagée de manière extrêmement volontariste dans une démarche d’audit de l’existant, d’incitation forte en direction du parc social et du parc privé, d’accompagnement pour augmenter l’offre du logement adapté.

Je ne peux pas développer en une minute – il me reste 10 secondes –  l’ensemble des politiques, mais à travers ce vœu, nous demandons :

Qu’on aille plus loin, que l’on communique aussi sur : à qui s’adressent les logements sociaux adaptés. S’adressent-ils aux plus défavorisés ou pas ? Quelle est la catégorie sociale de financement de ces logements?

Qu’on augmente le nombre de logements sociaux adaptés en priorisant en direction des plus faibles revenus.

Qu’on poursuive le recensement de logements adaptés, y compris dans le parc privé.

Qu’on incite les bailleurs sociaux à créer en leur sein des missions handicap pluridisciplinaires, et qu’elles ne se limitent pas à un seul référent sur ces questions, qui sont aussi politiques que techniques, et humaines en définitive, et qui demandent des compétences plurielles pour y contribuer.

Je vous remercie.

Mme Danielle SIMONNET. – Oui, on va retirer le vœu, même si le vœu de l’Exécutif ne répond pas à l’ensemble des questions que nous posons, notamment sur la question de la réponse aux bas revenus sociaux.

Moi, je trouve que le vœu de l’Exécutif, par ailleurs, va plus loin sur d’autres aspects, donc nous retirons notre vœu avec plaisir, en actant, en plus, que l’engagement est très fort sur le programme pluriannuel de mise en accessibilité du patrimoine et que, par ailleurs, tout ce qui est antérieur à ces vœux, dans le considérant, permet vraiment de donner tous les éléments de bilan de la politique municipale.