#MaVieAuSMIC : vos témoignages

Lors des débats sur le projet de loi dit “pouvoir d’achat” à l’Assemblée nationale, les groupes LREM, LR et RN ont voté contre la hausse du SMIC proposée par la NUPES. Pour leur faire entendre à quel point vivre au SMIC est devenu impossible, je vous ai appelés à témoigner avec le #MaVieAuSMIC. Vous avez été très nombreuses et nombreux à répondre et à faire le récit de situations révoltantes. Voici quelques-uns des témoignages que vous m’avez adressés :

#MaVieAuSmic, c’était un stress permanent. #MaVieAuSmic, c’était le compte permanent de chaque dépense pour éviter de finir le mois dans le rouge. C’était attendre début décembre pour allumer les radiateurs dans mon appartement (mal isolé) alors qu’il faisait froid depuis deux mois. #MaVieAuSmic, c’était observer avec inquiétude l’augmentation des prix à la pompe à essence, cette dépense fixe dont je ne pouvais pas m’affranchir et qui grignotait petit à petit le budget de tout le reste. #MaVieAuSmic, c’était repousser à plus tard des examens médicaux dont j’avais pourtant réellement besoin : dentiste, gynécologue, ophtalmologue.”

“Avec mon parcours de vie un peu nomade et sans plan de carrière, j’ai souvent travaillé au SMIC horaire. 

À 25 ans, j’ai eu le permis et acheté une voiture. Trois ans de SMIC plus tard, criblé de petites dettes, je perdais mon véhicule faute de pouvoir le réparer.  #MaVieAuSmic

“J’ai toujours un papier sur moi avec ce que j’ai sur mon compte au centime près. On essaie d’éviter les dépenses superflues tout en gardant une part de loisir, mais c’est toujours difficile. #MaVieAuSmic

“Nous sommes 2: 2600e. Travail 6 jours sur 7 , Je saute souvent un repas par jour pour faire des économies. Nous avons peur d’avoir un enfant et de lui imposer le mode de vie précaire et apocalyptique  de Lemaire et Macron. Quel avenir pour nous à 27ans ? “

“Famille de 3 personnes ,nous somme le 20 ils va nous falloir attendre le 10 du mois prochain pour pouvoir faire quelques courses !”

Voilà ce que c’est de vivre au SMIC : le stress quotidien de trop dépenser et de ne pas pouvoir faire quelques courses, un plein d’essence ou bien de devoir repousser un rendez-vous médical pourtant important. Vivre au SMIC c’est travailler dur, s’épuiser pendant des années pour au final ne pas avoir grand chose. Pas de vacances, pas de sorties, se priver de tout ce qui est en dehors de la sphère du travail, voilà ce que c’est la vie au SMIC. 

Je tenais à vous remercier pour tous vos témoignages. Il est important de faire connaître ces situations, de faire entendre les conséquences concrètes des politiques qui pourrissent nos vies et nous plongent dans la galère au quotidien.

Le gouvernement n’ignore rien de tout cela. Tout au long du débat sur la loi Pouvoir d’achat, nombre de députés de la NUPES se sont fait le porte-voix de ces situations inacceptables. Pourtant, la Macronie main dans la main avec le RN et LR a refusé d’augmenter le SMIC, sans tenir compte de l’urgence sociale pourtant criante. Elle a refusé toute redistribution des richesses, toute taxations des profits et de la rente. Au contraire, avec les députés de la NUPES, nous avons proposé d’augmenter de manière immédiate le SMIC à 1500€/mois, et nous avons fait de nombreuses autres propositions, dont certaines très modestes en guise de “compromis”, pour des hausses des bas salaires. Toutes ont été rejetées, au profit du déplafonnement des primes Macron, qui visent à dissuader les employeurs d’augmenter les salaires, qui ne seront attribuées qu’à très peu de salariés, ne seront pas pérennes, et contribueront à creuser le déficit de la sécurité sociale car elles sont exonérées de cotisations. Continuons à nous battre pour la redistribution des richesses et la hausse des salaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.