Vélo à Paris : une question de mobilité et de santé publique

Il faut poursuivre le développement des pistes cyclables à Paris pour sécuriser la pratique du vélo. Le vélo permet à la fois d’avoir un autre recours que la voiture, de désengorger le service public, et d’avoir une activité physique. C’est donc tant une question de mobilité que de santé publique et d’écologie. Il faut encourager sa pratique ! A contrario, la trottinette électrique ne permet pas d’activité physique et est particulièrement polluante à produire. Aussi, pour les travaux de pistes cyclables, la ville doit penser à coordonner les travaux, pour ne pas à avoir à détruire la chaussée plusieurs fois de suite alors que tout pourrait être fait d’un coup. Beaucoup de vélos croupissent dans les caves de Paris, il faut lancer un plan de mutualisation de ces vélos ! Enfin, les stationnements dans les logements sociaux et les parkings de la ville doivent être développés ! Tout doit être fait pour encourager cette pratique tant bénéfique à la collectivité qu’aux individus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.