Stagiaire convoqué devant le déontologue : à quoi joue la Maire de Paris ?

Dans le courrier ci-dessous, j’interpelle la Maire de Paris Anne Hidalgo concernant sa demande, effectuée sur demande de Maxime Cochard, de convoquer Monsieur A, étudiant stagiaire à mes côtés devant la commission de déontologie. 

Non seulement la Maire a relayé auprès de la commission la demande de Maxime Cochard, saisissant elle-même la commission, mais elle a également renseigné la commission concernant les expressions sur les réseaux sociaux et les engagements personnels de A., engagé dans la lutte pour la justice pour Guillaume, un ami et camarade de A. qui s’est donné la mort il y a un an, après avoir accusé  Monsieur Maxime COCHARD, et son conjoint Monsieur Victor LABY, de l’avoir violé.

Ces faits suscitent nombre de questions, et interrogent fortement sur la conception de la Maire de Paris de la lutte contre les discriminations politiques, son rapport aux engagements contre les violences sexistes et sexuelles, et in fine sur son absence à minima de neutralité quand un élu de sa majorité est l’objet d’accusation de viol.

Pour plus d’informations, lire l’article de Mediapart à ce sujet en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.