Logements sociaux vétustes : la honte doit changer de camp !

150 locataires, majoritairement du 20e, ont participé mercredi 16 décembre à un rassemblement à l’occasion du Conseil de Paris pour dénoncer la vétusté de nombre de logements sociaux et les arnaques des projets de réhabilitation dans le cadre du plan climat.

Ce rassemblement avait été lancé à l’occasion de la réunion de bilan de mandat que j’animais le 23 novembre dernier, et co-organisé avec des collectifs de locataires ainsi que des amicales de locataires du DAL, de l’AFOC, de la CLCV.

Les locataires se plaignent de l’humidité, des moisissures, des infiltrations d’eau, des ventilations défaillantes, des remontées d’eaux usées du fait de canalisation pas entretenues, de chauffage défaillant par manque d’entretien,  de l’air froid qui passe par les fenêtres non changées ou mal changées, des pannes d’ascenseur récurrentes, des infestations de rats, de souris, de cafards et de punaises de lit… La majorité municipale, qui dirige la mairie de Paris depuis 20 ans et les 3 principaux bailleurs, Paris-Habitat, RIVP et Elogie Siemp en portent la totale responsabilité !  

Il n’est pas acceptable que les bailleurs et la ville attendent trop souvent les financements de réhabilitation thermique pour enfin engager les travaux de vétusté. Il est encore plus inacceptable qu’ils profitent de la loi en vigueur pour augmenter les loyers (la 3ème ligne) à l’occasion de ces travaux, sous prétexte de baisses attendues des factures énergétiques, alors qu’aucune prédiction précise ne peut être réalisée et que la majorité des travaux relèvent de la réhabilitation face à la vétusté ! 

Les locataires des HBM briques rouges étaient également présents pour contester les travaux d’installation de VMC non adaptée aux spécificités du bâti de ces immeubles des années 30 qui disposent de ventilation naturelle et de fenêtres dans chaque pièce d’eau qu’il serait aberrant d’obstruer. Des architectes et ingénieurs ont confirmé l’inadéquation de ces travaux d’installation de VMC sur ce type d’immeubles. 

Je présentais 2 vœux en lien avec cette mobilisation qui ont hélas été rejetés par le Conseil de Paris et tous les groupes de la majorité, seul le groupe LR les ayant soutenus. 

Les locataires présents l’ont exprimé : cette mobilisation va se poursuivre, s’amplifier et se structurer : les droits des locataires doivent être respectés pour que les travaux nécessaires aux locataires soient enfin réalisés !

Encore bravo à tous les locataires qui ont participé à ce rassemblement et bonnes fêtes de fin d’année, malgré toutes les difficultés rencontrées dans vos logements ! 

Les vœux que j’ai défendus au Conseil de Paris et qui ont été rejetés par la majorité municipale :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.