Merci !

Je reste la candidate pour la dignité retrouvée et la campagne se poursuit jusqu’à 2022 ! 

Vous avez été 43,44% à voter pour ma candidature lors de ce deuxième tour des élections législatives dans le 20e et je vous en remercie. Après avoir réussi l’exploit d’être qualifiée à ce 2nd tour, nous avons pu augmenter notre score de 4 points par rapport au 2e tour de la législative de 2017, et ce, sans consigne de soutien des autres candidat.e.s de gauche et écologistes du 1er tour. Nous avons plus que doublé nos voix entre le 1er le 2e tour dans un contexte d’abstention massive où ni le gouvernement, ni la mairie n’ont engagé quelques informations sur la tenue du scrutin, en plein contexte COVID qui nous a valu une première annulation et dans la confusion du report des élections régionales. Aucun débat permettant une confrontation républicaine programme contre programme n’a été organisé sur les médias publics. Et lorsque les journalistes de Regards et de Libération en ont proposé, il ne put se tenir, la candidate PS refusant d’y participer, à l’instar du député macroniste Person en 2017…

Hélas, nos efforts ne furent pas suffisants pour l’emporter. Dans ce dernier fief socialiste de l’unique députée PS, Lamia El Aaraje est donc la députée rescapée de la 15e circonscription. Je lui transmets mes salutations républicaines comme il se doit. Soutenue par A. Hidalgo, F. Hollande, M. Valls, et de nombreux députés macronistes, je doute néanmoins que sa présence à l’Assemblée recouvre une quelconque utilité dans le bras de fer nécessaire face à Macron. Leur stratégie fut celle d’inviter au barrage anti Simonnet-Mélenchon, reprenant la rhétorique du front républicain contre l’extrême droite mais à notre encontre ! Que chacune et chacun en prenne acte dans la séquence actuelle où Macron se lepénise et Le Pen se macronise. Cette mise en scène permanente de dédiabolisation de l’extrême-droite l’encourage à se lâcher, comme en témoignent les appels de militaires factieux ou la dernière manifestation de syndicats d’extrême droite de la police, jusqu’à lancer sur youtube des appels aux meurtres des communistes et des insoumis, sans que les médias s’en émeuvent plus que cela et sans que le gouvernement ne réagisse. Alors qu’un royaliste vient aujourd’hui même de gifler en direct le Président de la République, vont-ils enfin réagir après nos alertes contre la violence de l’extrême-droite dont ils ne cessent de faire la courte échelle ? Ayons conscience que les tenants du terrorisme islamiste et l’extême-droite se nourrissent mutuellement avec le même objectif de dislocation de la société par la violence et la haine identitaire. 

Nous souhaitions ardemment élire une 18e députée insoumise afin de renforcer l’opposition à Macron qu’incarne la FI tout en étant la principale alternative en termes de propositions. Nous n’avons pas gagné, certes, mais quel espoir et quelle fierté nous avons suscités ! Nous avons pu constater l’attente des habitant.es des quartiers populaires dans la candidature de Jean-Luc Mélenchon “le seul qui nous défend” comme ils nous l’ont si souvent exprimé. La prochaine fois sera la bonne ! 

Nous avons assumé une campagne articulée également autour du lancement de “locataires insoumis” faisant du porte à porte en quartier populaire la tâche la plus importante de la campagne. A l’automne dernier, nous avions beaucoup appris en contribuant à la lutte des habitant.es de Python-Duvernois, la cité située derrière le périphérique à la Porte de Bagnolet. Cette bataille pour le relogement d’habitant.e.s excédé.e.s de subir pollution, moisissure, infestation de rats, souris, cafards et punaises de lit a de fait encouragé d’autres locataires d’autres quartiers à s’auto-organiser et à me solliciter sur une multitude de batailles ou nous-mêmes à les déclencher :  contre les pannes d’ascenseurs, à Pelleport ou au 140 de Ménilmontant (Cité Jakubowicz), contre l’imposition des compteurs Linky, contre les non distributions de courrier dans les grandes tours de Saint Blaise, les moisissure dans le quartier de la Réunion ou pire encore dernièrement, les canalisations qui lâchent et remontent dans un appartement inondé d’eau usées et d’excréments pendant près d’une semaine rue Frédérick Lemaître … “Vous témoignez, on s’organise, je vous soutiens !” tel en était le triptyque. Cette bataille pour le respect des droits des locataires et pour le droit au logement digne pour tous, nous entendons la poursuivre. Je suis convaincue que cette articulation entre bataille nationale contre le Président des riches et des lobbys qui méprise l’urgence sociale et écologique et bafoue nos libertés et batailles locales du quotidien a permis de réduire les écarts d’abstention entre les quartiers populaires et plus aisés. Nous avons ainsi patiemment frappé à de nombreuses portes, sur plus d’un quart de la circonscription, avec le souci permanent d’écouter. d’échanger et de voir comment aider, comment soutenir et exiger des bailleurs et de la ville le respect d’un habitat digne. Ce faisant nous avons appris les uns des autres, réhabilitant auprès de nombre de personnes l’engagement politique et de ce fait le sens du vote. 

Avec Simon Duquerroir, mon suppléant, nous tenons à féliciter chaleureusement toutes les militantes et militants qui se sont pleinement engagé.e.s dans ce qui fut bien plus qu’une campagne, une aventure collective humaine d’une grande richesse. Un grand merci à celles et ceux qui ont collé, diffusé à proximité des écoles, aux métros et aux marchés. Merci à celles et ceux qui ont patiemment rappelé par téléphone tant d’électeur.trices par notre FIphone. Merci aux camarades d’autres parcours politiques, comme le POI qui ont pris l’initiative d’un tract comité de soutien et qui avec des syndicalistes et militants associatifs ont soutenu avec leurs mots ma candidature en rappelant son utilité pour nos luttes. Merci aux 51 assesseurs et suppléants qui ont tenu les bureaux de vote. Un immense merci à toutes celles et ceux qui nous ont permis de venir frapper aux portes de plus d’un quart du 20e arrondissement dans une campagne de porte à porte d’une intensité jamais égalée auparavant. Merci aux nombreux députés FI qui sont venus sur tant d’actions sur le terrain et notamment à Jean-Luc Mélenchon pour cette magnifique prise de place à saint Blaise dont les habiutant.es se souviendront longtemps, François Ruffin place Henri malberg, Adrien Quatennens à Gambetta, Danièle Obono notre députée parisienne aux quatre coins du 20e, Clémentine Autain, Alexis Corbière, Mathilde Panot, Eric Coquerel, Leila Chaibi, Manu Bompard, Manon Aubry, Loïc Prudhomme, Michel Larive, Sabine Rubin et Bénédicte Taurine. Merci aux personnalités qui m’ont soutenues directement, ou indirectement dans des médias, au 2nd tour comme Marie-George Buffet, Elsa Faucillon, Sébastien Jumel député.es communistes, Thomas Portes de Générations, Jérome Gleizes d’EELV via regards, Caroline Mécary avocate ou bien sûr Vikash Dhorasoo, sans oublier le NPA 20e et Philippe Poutou. Je ne peux toutes et tous les citer. Merci surtout à tous les anonymes qui, sans en faire de publicité, ont convaincu sans relâche, voisins, parents d’élèves, collègues et amis. 

De toute la France vous nous avez envoyé vos félicitations le soir du 1er tour, vos encouragements dans la campagne du 2nd et vos remerciements et félicitations malgré son issue. Toute l’équipe du 20e et ses soutiens parisiens en sont très fier.es. Nous n’avons pas l’intention de nous arrêter là. Dans l’immédiat, nous sommes déterminé.e.s à mettre toute notre énergie dans la bataille des régionales pour la liste “Pouvoir vivre en Île-de-France” conduite par Clémentine Autain et poursuivre l’ancrage local dans les mobilisations de locataires insoumis. J’espère que nous nous retrouverons en nombre à la manifestation de ce samedi 12 juin pour les libertés et contre l’extrême-droite à 14h à la Place Clichy sur Paris. J’espère pouvoir vous retrouver également ce mardi 15 juin, de 18h à 20h pour notre fête de fin de campagne sur la place Saint Blaise Bilal Berreni. 

Vous pouvez compter sur moi pour rester au service de l’intérêt général, de nos combats communs, dans la rue et dans les urnes. Je reste la candidate pour la dignité retrouvée et notre campagne pour les jours heureux se poursuit jusqu’à 2022 !

Une réflexion sur “Merci !

  • 9 juin 2021 à 15h53
    Permalien

    Un petit mot d amitié et de sympathie pour ces admirables combats que tu menes sans faiblir avec joie et amour!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.