C’est à la ville d’assumer l’investissement des travaux de la Maison de l’air

Lors des débats au Conseil de Paris, nombre d’élu.es, tous groupes confondus semblaient unanime pour dire que le devenir de la maison de l’air devait être co-élaboré avec les citoyen.nes, collectifs et associations locales. C’est une très bonne chose et j’étais ravie de voir mon amendement en ce sens adopté.

Néanmoins, pour que cela soit demain réellement le cas, il y a une grosse zone d’ombre à élucider : Qui va payer les travaux du bâtiment et quel sera le modèle économique ? En d’autres termes, est-ce bien la ville qui va assumer le coût des travaux (on parle de 2 à 3 millions d’euros quand même !) et le loyer sera t-il modeste ? Ou bien est-ce que la future structure qui sera retenue devra -t-elle avoir un “business plan” prenant en charge tout ou partie de ces frais et/ou s’acquitter chaque mois d’une redevance à la ville comme les pavillons situés dans les parcs et bois de la Ville ?

Et oui, car au final ça change tout, la nature des activités qui pourront être proposées (lucratives ou non lucratives ?) et le public à qui elles s’adresseront (maison du peuple ou établissement bobo de gentrification ?).

Vous trouverez ci-dessous le courrier que j’ai adressé à la Maire de Paris, son 1er adjoint et au maire du 20e dans lequel justement, je pose ces questions….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.