Vœu en faveur de la préemption par la Ville de Paris du cinéma La Clef

Mme Danielle SIMONNET.- Mes chers collègues, l’année dernière, que ce soit en séance, que ce soit sur le terrain, que ce soit au cinéma La Clef, on a pu constater que finalement toutes les composantes politiques se retrouvaient autour de la nécessité de défendre et de préserver ce cinéma La Clef, le seul cinéma associatif art et essai dans Paris. Il ne fait pas simplement une programmation mais aussi des ateliers de réalisation, un lieu ressources extrêmement important pour notre capitale, important pour la culture. Il faut à tout prix le préserver.

Puisque tout le monde était d’accord hier, puisqu’il y avait des engagements de Paris en commun candidat aux municipales pour préempter le cinéma La Clef, alors il faut appliquer ces engagements et ces promesses de campagne.

Je le rappelle, la maire du 5e, Mme BERTHOUT, a également à nouveau fait voter un vœu dans son conseil d’arrondissement en faveur de la sauvegarde de ce cinéma La Clef.

Je pense que maintenant il faut bien prendre conscience que la situation avec le Groupe SOS n’est absolument pas une situation de sauvegarde du lieu. Quel est le contenu de l’accord et quels sont les risques de l’accord ? D’abord le Groupe SOS est vraiment le gros pot de fer avec le cinéma La Clef qui est le petit pot de terre. Vous savez pertinemment que la culture du Groupe SOS fait qu’ils n’ont pas développé tout un programme culturel, et de fait ils auront plus une démarche qui fait que toute l’identité de l’association de cinéma sera écrabouillée et ne pourra pas se développer en ce lieu si c’est le Groupe SOS qui reprend.

Mais il est aussi à craindre finalement que l’objectif du Groupe SOS soit de faire une opération de spéculation immobilière car qu’est-ce que qui se passe dans le compromis de vente ?

Mme Danielle SIMONNET.- Et je conclus.

Il y a une clause de partage : 50/50 sur cinq ans maximum. Cela veut dire qu’il y a un risque de spéculation et on sait que le Groupe SOS par le passé a déjà racheté du foncier pour le revendre et dégager un bénéfice.

Donc il faut et je souhaite à travers ce vœu que la Ville de Paris, parce qu’il y a un intérêt général et que c’est juridiquement possible, engage la préemption du cinéma La Clef pour sauver l’association Home Cinéma et ses actualités.

Merci.

Mme Danielle SIMONNET.- Je demande que l’étude de la Direction des affaires juridiques (DAJ) sur la préemption soit transmise à l’ensemble des Conseillers et des Conseillères de Paris, comme c’est de droit, et je maintiens mon vœu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.