Montparnasse : un projet à revoir

Mme Danielle SIMONNET.- Je serai très rapide, mais sur la gare Montparnasse il y a toujours les mêmes problèmes. C’est-à-dire évidemment qu’il y a une nécessité, une urgence de faire un grand projet de renouvellement, mais le fond du dossier, c’est quoi ? Combien de surfaces vont être pour des usages diversifiés de la ville, et combien de surfaces vont être pour des usages uniquement commerciaux ? C’est un sujet.

Quels sont les opérateurs publics ou privés dans la gestion de ces usages ? Dans ce projet, même si je ne suis pas de ces deux arrondissements concernés, donc je suis beaucoup moins éclairée que les autres élus de ce conseil sur ce dossier, j’ai le sentiment que la part belle, une fois de plus, est faite aux surfaces commerciales qui sont créées, et à une logique spéculative et d’intérêt privé pour de gros opérateurs.

Quand il faudrait, au contraire, lorsqu’on redessine la ville, penser l’intérêt général et penser aussi à la maîtrise publique sur la ville, à la maîtrise publique du foncier pour garantir la pérennité d’usages publics de la ville.

Évidemment, il y a aussi des arbres qui vont être plantés, une rénovation de la gare, tous ces travaux de désamiantage et de réhabilitation de la tour Montparnasse, avec les projets de terre agricole. On n’est pas contre tout cela, mais la logique de fond sur la dérive qui fait que la Ville se dépossède elle-même de la maîtrise du foncier, des surfaces, au profit d’intérêts privés, fait que je ne peux approuver ce projet. Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.