Le CIDJ doit avoir un local adapté à ses activités

Voici mon intervention sur la délibération portant sur le devenir du CIDJ dans le cadre du projet qui touche ses locaux actuels :

Mme Danielle SIMONNET.- Qui doit faire aussi court !

Je ne reste pas satisfaite par ces délibérations parce qu’effectivement, si le soutien au C.I.D.J. dépend en grande partie de l’Etat et de la Région en termes de financement, il faut le rappeler, mais qu’à partir du moment où sa localisation dépend de la Ville et que le projet de la Ville a pour incidence directe de lui faire quitter cette localisation, on devrait leur permettre de rester là tant que l’on n’a pas trouvé, évidemment en partenariat avec la Région et l’Etat, une nouvelle localisation satisfaisante.

J’ai l’impression que l’on fait des petits avenants sur des petits avenants, des petits sauts de puce de respiration qui maintiennent cette incertitude, cette précarité et ces problématiques. J’espère que vous ne réserverez pas in fine au C.I.D.J. le sort que vous avez réservé aux 11 centres d’information et d’orientation départementaux qui ont finalement fermé de votre faute. J’espère que le travail est actif pour leur trouver une localisation.

Ce service public est essentiel. Le travail de ces professionnels est essentiel pour la jeunesse. Voilà ce que j’avais à vous dire.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.