Vœu de soutien à la manifestation du 18 décembre

Voici le vœu que je défendais :

Mon vœu a été accepté par l’exécutif avec quelques amendements :

Mme Danielle SIMONNET.- Mes chers collègues, lors du Conseil de Paris du mois d’octobre dernier, notre assemblée a adopté un vœu de soutien à la Marche nationale des sans-papiers. Cette Marche nationale des sans-papiers a été un véritable événement historique, car on a pu voir l’organisation de collectifs de plein d’endroits différents en France, converger sur Paris. C’était un moment extrêmement fort.

Il faut absolument régulariser la situation administrative des personnes sans-papiers parce que l’on sait pertinemment que ces inégalités qu’elles subissent amènent à des surexploitations de travailleurs sans droit, et des situations catastrophiques et déplorables.

La régularisation des personnes sans-papiers, par ailleurs, profitera à toutes et à tous. On a bien vu dans les luttes, notamment de grèves dans le monde professionnel, que les régularisations ont ensuite débouché à des batailles conjointes, avec ou sans papiers, qui ont permis d’améliorer les conditions de travail et de rémunération de tous.

A travers ce vœu, je souhaite que la Ville de Paris réaffirme son soutien politique à la Marche nationale des sans-papiers, son acte IV qui va se concrétiser dans toute la France et à Paris par la marche du 18 décembre, à l’occasion de la Journée internationale des travailleurs immigrés et de leurs familles.

Je souhaite aussi que l’on s’engage à travailler avec les associations et collectifs engagés pour la régularisation des personnes sans-papiers, l’accueil des exilés, la défense des réfugiés et des migrants pour penser à des améliorations autour de la carte “Citoyenne-Citoyen de Paris”.

En effet, en 2014, on avait adopté un vœu que j’avais présenté pour que justement cette carte puisse servir quelque part de protection symbolique des personnes en situation administrative irrégulière, comme l’a fait d’ailleurs le Maire de New York. C’était à l’issue d’un voyage de la Maire à New York qu’elle avait souhaité créer cette carte “Citoyenne-Citoyen”. Or il faut donc que l’on réfléchisse à cela. D’ailleurs, l’accès à la carte “Citoyenne-Citoyen” aujourd’hui n’est pas forcément si accessible que cela aux personnes qui sont éloignées du numérique.

Il était aussi prévu à l’époque, en 2014, dans le vœu que vous aviez adopté, de mettre en place un livret d’accompagnement de cette carte, co-élaboré avec toutes les associations de lutte contre les discriminations. Je souhaite que ce travail puisse être pris. Je vous remercie.

Mme Danielle SIMONNET.- Bien sûr, d’ailleurs c’est mon vœu amendé. Accepté. Je remercie Jean-Luc ROMERO, par ailleurs, d’avoir reçu aujourd’hui les représentants de la Marche des sans-papiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.