Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Loi Blanquer à Paris : Un cadeau de plus de 6 millions d’euros par an pour les écoles privées !

La crise sanitaire a révélé, s’il le fallait, à quel point il est impératif d’augmenter les moyens alloués à l’école publique. Mais avec la loi Blanquer, les millions d’euros dégagés iront à l’école privée !

La scolarisation dès 3 ans est bien sûr nécessaire. Mais cette loi a-t-elle permis une réelle augmentation des inscriptions ?  Les chiffres sont têtus : à Paris, du fait de la baisse démographique, liée étroitement à la pression de la spéculation immobilière, les inscriptions en maternelle dans le public comme dans le privé ont baissé.

La loi Blanquer va coûter à Paris 6,280 M Euros par an ! Autant d’argent qui aurait pu aller à l’enseignement public ! Le fait que l’Etat rembourse à n+1 les collectivités, n’y change rien, car c’est toujours de l’argent public ! 

Une fois de plus, la majorité municipale parisienne n’a engagé aucune bataille contre cette réforme alors qu’elle aurait pu entraîner avec elle nombre de collectivités. Paris aurait pu et dû assumer de ne pas appliquer cette loi, quitte à en subir un recours, mais au moins aurait assumé de mener cette bataille politique et de le faire savoir.

Pire, au lieu de cela, la majorité se vante d’avoir négocié avec le diocèse une augmentation mesurée. La ville aurait dû se contenter de fixer son forfait communal et transmettre sa convention à prendre ou à laisser. L’augmentation conséquente de ce forfait n’est pas acceptable et n’a bénéficié d’aucune justification pertinente ! 

Quel cynisme, en plein débat sur la laïcité, le gouvernement va donc donner des milliards d’argent public à l’école privée, en grande partie confessionnelle !

J’ai voté contre cette délibération. L’argent public doit financer l’école publique !

Communiqué de Danielle Simonnet, Conseillère de Paris (LFI – Décidons Paris)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *