Non à la suppression de l’Aide Médicale de l’État ! Refusons ce débat raciste et xénophobe ! 

Ce mardi 7 novembre, alors que le Sénat discutait du projet de loi Asile-Immigration, devant être débattu en séance publique à l’Assemblée nationale à partir du 11 décembre, la droite sénatoriale a intégré un amendement visant à supprimer l’Aide Médicale de l’État (AME) et à la remplacer par une Aide Médicale d’Urgence. 

Qu’est ce que cette aide ? L’Aide Médicale de l’État (AME) est un dispositif permettant l’accès aux soins des personnes sans papiers avec des conditions de ressources et de résidence. Cet outil est fondamental dans la lutte contre l’exclusion et répond à un impératif de santé publique. 

En proposant la suppression de l’AME, la droite sénatoriale cède aux discours réactionnaires de l’extrême droite qui souhaite, au prétexte fallacieux d’un coût trop important pour les finances publiques et pour limiter l’immigration, instaurer un conditionnement de l’accès aux soins sur la base de l’origine et du statut, ce qui est contraire aux droits humains. 

Le rapport commandé par Élisabeth Borne, Première Ministre, montre que l’AME est un dispositif utile et peu coûteux. Ce sont 400 000 personnes qui en bénéficient pour un coût de 1,2 milliards d’euros au PLF 2024, l’AME ne représente que 0,47% du budget de notre Assurance maladie ! Non seulement cette aide est peu coûteuse, mais c’est aussi la plus contrôlée en France !

Alors pourquoi sa suppression pose problème ? Dans une tribune parue dans Le Monde, le 2 novembre 2023, 3 000 soignants ont souhaité rappeler que supprimer l’AME serait non seulement un risque pour la santé des personnes sans papiers, mais aussi pour la santé publique ! 

En effet, cette aide permet de prendre en charge des personnes dont les conditions de vie difficiles les rendent particulièrement exposées à des maladies. Ainsi, la proposition d’une Aide Médicale d’Urgence, qui ne permettrait aux personnes sans papiers d’être soignées qu’en cas d’urgence vitale dans des permanences d’accès aux soins de santé (PASS) et des services d’urgences. Cela pose problème pour deux raisons :

Premièrement, aujourd’hui, seulement 50% des populations éligibles à l’AME y recourent, renforcer la difficulté d’accès à ces services de soins ne ferait que renforcer le non-recours et entraînerait des retards de diagnostics, le déséquilibre et l’aggravation des maladies chroniques, et la survenue de complications. Par ailleurs, le coût pour les finances publiques d’une prise en charge tardive peut s’avérer bien plus élevé que si la personne avait bénéficié des soins nécessaires suffisamment à temps.

Deuxièmement, l’état de nos services d’urgence ne permet pas, en raison du manque de moyens et des conditions de travail dégradées de nos personnels soignants, de prendre en charge une si grande population. Il faut donc anticiper l’aggravation des problèmes de santé avant l’engorgement de nos services d’urgence. De plus, quand on parle de problème de santé publique, c’est que si ces personnes ne sont pas soignées à temps, cela pose un risque de résurgence de certaines épidémies, qui aurait là aussi pour effet d’engorger et de désorganiser d’autant plus nos services d’urgences.

Finalement, le gouvernement a laissé s’ouvrir un débat raciste et xénophobe, en sachant pertinemment qu’il ne retiendrait jamais la mesure, aux seules fins de plaire à la droite et à l’extrême droite sur son projet de loi de traque des sans papiers. Rappelons le, c’est le même Gérald Darmanin qui trouvait Marine Le Pen “trop molle”, qui s’est dit favorable, le 7 octobre, à une réforme de l’AME et qui a annoncé vouloir censurer la mesure une fois le texte à l’Assemblée nationale.

Une nouvelle fois, la Macronie montre qu’elle ne respecte pas la République en participant à l’ouverture de débats contraires aux droits humains, et dont les racines racistes et xénophobes emprunts de l’idéologie Front national ne sont plus à démontrer. 

2 réflexions sur “<strong>Non à la suppression de l’Aide Médicale de l’État ! Refusons ce débat raciste et xénophobe ! </strong>

  • 4 décembre 2023 à 23h05
    Permalien

    C’est à peu prés dans la ligne de la politique sioniste de plus en plus présente dans notre pays.
    La solution passe par la prise de conscience par le peuple français que la macronie foule aux pieds les droits humains comme certains outre atlantique et dans sa métastase au proche orient.
    Dèbarassons nous au plus de cette oligarchie macroniste dans l’objectif est de détruire la France !!!!

    Répondre
  • 4 décembre 2023 à 23h06
    Permalien

    ERRATA: Débarassons nous au plus vite de cette oligarchie macroniste dans l’objectif est de détruire la France !!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *