Macron et la société du contrôle permanent

Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé s’oppose à l’obligation vaccinale car elle risque d’aggraver les réticences face aux vaccins, Macron décide tout seul de restreindre de façon inouïe nos libertés avec le pass sanitaire. Pas de vaccins ? Pas de sorties, pas de vie sociale, pas de libertés. Peu importe à ce gouvernement d’avoir assurer il y a peu que le pass sanitaire ne s’imposerait pas dans la vie du quotidien. La discrimination sociale et la stigmatisation sont à leur comble. Le gouvernement par cet autoritarisme se dédouane par la même de toute planification sanitaire, tant de la vaccination pour “aller vers” les populations aujourd’hui les moins vaccinées, notamment dans les quartiers populaires et les zones rurales que dans les mesures à prendre pour anticiper la nouvelle vague. L’enjeu d’instaurer une licence publique pour faire des vaccins un bien commun et lever ainsi nombre de réticences à la vaccination part aux oubliettes. C’est une société du contrôle permanent qu’il entend imposer, forçant nombre de professions à faire la police sous menace d’amendes, facilitant pour ces motifs nombre de licenciements à craindre.  La division de la population ainsi engendrée va aggraver les tensions de façon irresponsable. Cette normalisation s’accompagne d’une guerre sociale autant qu’elle la sert : après les attaques des chômeurs, c’est à nos retraites qu’il entend s’en prendre. La logique de l’extrême marché conduit à une société autoritariste et sécuritaire qui n’a rien à envier des pires romans de sciences fiction. Ce sont in fine les piliers républicains, Liberté, Egalité, Fraternité qui sont reniés, là où au contraire, face à la pandémie, il faudrait convaincre, fédérer, protéger, faire peuple uni et déployer des politiques publiques ambitieuses. 

Il est vraiment temps de tourner la page ! 

Oui, vaccinons-nous car le vaccin protège des formes graves de la Covid-19 et diminue la charge virale et donc sa transmission. Mais face au virus antisocial et antidémocratique de Macron, préparons-nous à engager une rentrée de résistances sociales et de reconquête de nos libertés.

2 réflexions sur “Macron et la société du contrôle permanent

  • 18 juillet 2021 à 19h41
    Permalien

    Danielle, je t’ai toujours soutenue, tu le sais. Mais Non Danielle, ce vaccin ne protège pas. Regarde ce qu’il se passe en Israël et en Angleterre !
    Ce n’est qu’une arnaque aujourd’hui. Destinée à la prise du pouvoir absolu.
    Le Covid ne tue que les plus vieux. Il ne représente aucun risque pour les jeunes contrairement au soi-disant vaccin qui n’empêche pas la contagiosité ni le fait de tomber malade !
    0,05 % de mortalité dans le monde ! Réveille toi ! Cesse d’avoir peur !
    Ce vaccin ne protège pas contre les variants, au contraire, il les favorise.
    Réveille toi avant d’avoir à assumer une hausse exponentielle de mortalité des jeunes !
    En France nous avons un principe de précaution inscrit dans la constitution.
    Nous n’avons pas le droit de tester un “traitement” entièrement nouveau, en phase 3 d’expérimentation (demande à Pfizer! et au journal Le Monde !)
    4 millions de décès en 18 mois alors que le cancer en a fait 10 millions en 1 an, dont les cancers pédiatriques en hausse constante ! Le vrai danger est là. Surproduction et surconsommation nous tuent en même temps que le climat ! L’oligarchie est prête à tout pour conserver ses prérogatives. Es-tu prête à assumer si (très malheureusement) j’avais raison ? T’es-tu posé la question ?
    Amitié
    Cathy Pinheiro

    Je me tiens à ta disposition pour te fournir toutes les sources les plus officielles.

    Répondre
  • 21 juillet 2021 à 0h35
    Permalien

    J’ai bien peur que Cathy Pinheiro ait raison . si ces vaccins étaient fiables, je pense que nous serions tous vaccinés depuis plusieurs mois, mais le doute est bien réel , en attendant que faire ? Partir dans la lune ou vivre en clandestinité ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.