Non à la fermeture du jardin maternel de la rue du retrait !

Gouverner c’est prévoir. mais à la mairie de Paris et à la mairie du 20e, rien n’est anticipé pour la petite enfance ! 

Les parents des enfants inscrits au jardin maternel de la rue du Retrait dans le 20e ont appris le vendredi 11 février et les agent.es la veille au soir, que le jardin maternel fermerait ses portes le 1er mars. 

Sans aucune concertation, aucune préparation !  Comme si enfants et professionnel.les étaient des “dossiers administratifs” qu’on peut balader de structures en structures ! Le jardin maternel Retrait est la seule structure de l’arrondissement ayant pour projet l’accueil des enfants de 2 à 3 ans, jamais accueillis en collectivité afin de les préparer à la rentrée à l’école maternelle. Cette structure, située dans un quartier populaire, est un lieu de grande mixité sociale. Comment les élu.es peuvent-ils mépriser à ce point là l’intérêt des enfants et des professionnels ? 

La raison invoquée est le manque de personnel dû à la situation sanitaire (situation qui dure depuis un an…), alors que jusqu’à maintenant le jardin fonctionnait normalement sans déplorer d’absences justifiant sa fermeture. La Ville a déjà fermé en septembre le multi-accueil attenant au jardin maternel, mutualisant ainsi les agent.es et enfants des deux structures et engendrant déjà des changements pour les agent.es et les enfants. Cette fermeture ne sert qu’à pallier aux absences des professionnels dans les autres établissements de l’arrondissement et ce sur le dos des enfants ! 

Les organisations syndicales du secteur de la petite enfance de la ville de Paris et le collectif “Pas de bébés à la consigne” ne cessent d’alerter sur l’insuffisance des effectifs, la nécessité d’augmenter également les brigades de remplacement et d’améliorer les conditions de travail et de rémunération des agent.es. 

Les problèmes de recrutement dans la petite enfance sont liés notamment à un problème de logement, la plupart des agent.es étant logées en banlieue, ce qui cause de nombreux départs pour travailler à proximité de leur domicile, et pour y pallier la Ville de Paris devrait, en lien avec les bailleurs sociaux, faciliter l’accès à un logement social à proximité de leur lieu de travail à ses agent.es de la petite enfance, mais rien n’est fait !

Ces problèmes de recrutement sont également liés à la formation. L’Etat a délégué ses compétences dans ce domaine aux régions, mais la Région Île-de-France de Pécresse ne met pas suffisamment de moyens dans ces formations, et pour faire face à ce problème, la Ville devrait décider la création d’une école de formation interne, avec un engagement à servir. Elle le sait depuis des années mais s’y refuse ! 

En attendant, ce n’est pas aux enfants et aux personnel.les du jardin maternel du retrait de payer les pots cassés de l’incompétence et des logiques libérales de la Ville de Paris et du 20e ! 

Je participerai au rassemblement organisé devant le jardin maternel de la rue du Retrait à 16h et je défendrai un vœu au conseil d’arrondissement ce lundi à 17h. 

  • La Ville de Paris doit renoncer à la fermeture du jardin maternel Retrait
  • La Ville de Paris doit augmenter les effectifs et notamment ceux des brigades de remplacement pour pallier le manque de personnels dans les structures de la petite enfance de la Ville de Paris, faciliter l’accès au logement social de ses agent.es et créer enfin une école de formation interne. 

Signez et partagez leur pétition !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.