Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu relatif à la mobilisation des salarié.es de Monoprix et de la grande distribution

Mes chers collègues, la Ville non plus n’est pas en compétences à l’intérieur des magasins Monoprix. Pour autant, je pense que sur le territoire de la capitale, on se doit d’avoir une analyse de la situation du travail. En tant qu’Assemblée des représentants des citoyens et des citoyennes, nous avons la possibilité d’assumer nos responsabilités en matière d’interpellation, comme pour le vœu précédent sur la direction de la bibliothèque de Beaubourg et là présentement sur Monoprix.

De quoi s’agit-il ? Vous savez que le 20 mars, le ministre Bruno Le Maire avait annoncé et invité les grandes entreprises à verser une prime de 1.000 euros à leurs salariés dont l’activité ne pouvait pas se faire en télétravail. On sait que la grande distribution a fait en sorte que tous les magasins soient ouverts, y compris pendant le confinement, pour nous permettre de remplir nos frigos, mais les salariés ont dû faire ce travail, les premiers de corvée, y compris en se mettant en danger.

Alors le sujet scandaleux à Monoprix est que les personnes, qui ont travaillé et contracté le Covid-19 sur leur lieu de travail, comme la prime a été conditionnée au temps de travail effectué, n’ont pas pu bénéficier de la prime Covid. Un vrai scandale ! Ils se sont donc mobilisés et j’ai soutenu cette mobilisation déjà à plusieurs reprises.

Résultat : que fait la direction ? Elle essaye de réprimer cette mobilisation. Dix-huit de ces salariés seront assignés par l’enseigne pour perte de bénéfices et ils risquent 4 .000 euros d’amende. Ils auront un procès le 26 novembre. C’est scandaleux, c’est inacceptable ! Ce n’est pas possible que des caissières et des caissiers, qui se sont mis en danger pour pouvoir permettre à toutes et à tous de faire leurs courses, n’aient pas droit à cette prime de 1.000 euros et qu’ils soient en plus traînés en justice parce qu’ils exercent simplement leur droit syndical de se mobiliser. Oui, une grève impacte et occasionne des pertes de bénéfices et il va bien falloir que la direction de Monoprix l’assume.

J’espère que vous soutiendrez ce vœu et que vous ne mettrez pas un avis défavorable.

Mon vœu a été adopté avec amendement !