Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Solidarité avec le maire italien Domenico LUCANO et l’exemplarité de sa politique envers les exilés

 

 

Mme Danielle SIMONNET. – Je soutiendrai le vœu de l’Exécutif et je salue la démarche des deux vœux précédemment présentés.

En 1998, tout commence quand un navire kurde s’échoue sur la plage et quand Domenico LUCANO crée cette association “Città Futura”. Un travail extraordinaire se fait dans ce village avec l’ensemble des habitants pour accueillir et installer dans des logements vides des réfugiés.

Oui, Domenico LUCANO est un exemple et, en aucun cas, une personne à poursuivre et à criminaliser. Il est inacceptable qu’il se voit ainsi destitué et interdit dans son propre village. Je salue la délégation des élus écologistes, insoumis et de “Génération.s” qui ont honoré la République française et ses principes en allant exprimer là-bas leur soutien et leur solidarité avec Domenico LUCANO. Il ne faut pas laisser l’Italie basculer ainsi dans la réaction sans rien dire et il ne faut pas laisser la France se déshonorer par des politiques qui vont à l’encontre du respect du droit d’asile comme c’est le cas aujourd’hui.

Je vous remercie.