Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Renoncements libéraux et petites victoires arrachées

Renoncements libéraux et petites victoires arrachées

Bilan de la journée de lundi du conseil de Paris

 

 

A ce Conseil de Paris, l’exécutif PS d’Anne Hidalgo a bien montré sa cohérence avec la politique gouvernementale. Les baisses des dotations de l’Etat sont intégrées et les vieilles recettes libérales à l’ordre du jour.

Comme le soulignera un journaliste par tweet interposé, quand j’ai dénoncé la politique de droite menée par le gouvernement, seule l’UMP s’est insurgée… A croire que le PS parisien dorénavant l’assume…

 

 

La masse salariale connaîtrait une baisse de 2%. Tandis que la maire annonce le non renouvellement des départs en retraites, dans les services on apprend que c’est l’ensemble des contrats précaires qui pourraient être supprimés. Une étrange façon de déprécariser ! Et la ville n’a pas honte et propose même que les équipements sportifs soient ouverts après 22h30 en semaine et après 18h le dimanche…sans agents ! Au mépris de la réglementation des ERP !

Côté santé, l’AP-HP peut continuer ses restructurations, sans être inquiétée des maigres engagements de la Ville.

 

Pendant ce temps, les intérêts privés eux, ont la part belle !

Les agences de notation engrangeront plus de 330 000€, les collèges privés plus de 230 000€ et la reconduction de la délégation pour les marchés alimentaires permettra aux délégataires d’encaisser plus de 400 000€ de bénéfices nets ! Autant d’argent qui pourrait être réorientés dans le budget de la ville, en faveur du service public…

 

Des avancées néanmoins arrachées :

 

Concernant l’affichage de libre expression : grâce à mon vœu, la ville reconnait enfin qu’elle doit faire des efforts pour respecter la loi et s’engage à étudier le développement de panneaux d’affichage de libre expression.

 

– Concernant la commission de concertation sur la téléphonie mobile : la ville reconnait en adoptant mon vœu que les avis des associations et des mairies d’arrondissement doivent être pris en compte. C’est que ces associations ont toutes déserté les unes après les autres la commission de concertation de la téléphonie mobile, tellement elles ont eu le sentiment que la ville était sur la même longueur d’ondes que celle des opérateurs… Certes, la ville a néanmoins amendé mon vœu supprimant toute référence au principe de précaution de 0,6V/m…. Mais c’est néanmoins un sacré point d’appui pour les batailles à venir !

 

– Mon vœu de soutien aux personnel-le-s de l’Hôtel de luxe Le Royal Monceau a été adopté. Cela fait presque 3 semaines que les personnel-le-s de l’Hôtel de luxe le Royal Monceau sont en grèves et exigent d’être au moins rémunérés au même niveau que les autres hôtels de luxe parisien. La ville va exprimer sa solidarité et va interpeller la direction de cet hôtel pour que les négociations reprennent.

 

Une bataille qui va continuer de plus belle !

 

– Vœu boulevard Ornano

Alors qu’on ne cesse de parler de démocratie participative, les habitants du 18e ont découvert que dans les anciens locaux de la CPAM bd Ornano, un grand supermarché Carrefour occuperait le rez-de-chaussée, face à l’actuel Intermarché (absurde !)… Mais la mobilisation s’organise pour exiger que les citoyens puissent s’en mêler ! L’exécutif qui a ficelé le dossier avec une filiale de Bouygues est lui plus qu’embêté que cette mobilisation s’organise. J’ai maintenu mon voeu face à l’exécutif, le groupe EELV a fait de même, nos vœux sont certes rejetés mais la mobilisation ne fait que commencer…

 

Je suis également intervenue pour soutenir la subvention d’aide d’urgence aux victimes kurdes des djihadistes de Daech. J’ai présenté à nouveau un voeu pour exiger l’arrêt des négociations du grand marché transatlantique.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *