Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Parc des expositions : un scandale à 263 millions d’euros

Un rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC), qui sera débattu lors du Conseil de Paris le 23 juillet, étudie en détails la gestion du Parc des expositions, délégué par la Ville de Paris à l’entreprise Unibail via sa filiale Viparis, et sur lequel il est prévu de construire la Tour Triangle, projet anti-écologique et contesté par les riverains. Ce rapport révèle des faits scandaleux : un cadeau de 263 millions d’euros fait, sans raison, par la Ville de Paris à l’entreprise Unibail, dans le cadre du projet de Tour Triangle !

Ainsi, en 2014, la Ville a résilié de manière anticipée le contrat de délégation du Parc des expositions qui la liait à Unibail, afin de signer un nouveau contrat intégrant la présence de la future Tour triangle. La résiliation a été l’occasion d’une indemnisation d’Unibail à hauteur de 263 millions d’euros, pour le dédommager de cette résiliation anticipée… Dont l’entreprise Unibail est pourtant le premier bénéficiaire, puisqu’elle a obtenu le nouveau bail du Parc des expositions et de la Tour triangle, pour une durée de 50 ans ! Après la braderie des Halles à Unibail en 2011, c’est un nouveau cadeau injustifié fait par la Ville à cette multinationale, qui va déjà profiter de larges bénéfices du fait du projet de Tour triangle et qui a, selon les termes de la CRC, “durablement renforcé sa situation sur son secteur d’activité”.
Pour rappel, cette somme de 263 millions d’euros suffirait pour héberger et garantir un accompagnement social à l’ensemble des sans-abris parisiens pendant 5 ans !

De plus, n’étant manifestement pas repu par ces généreux cadeaux d’argent public, l’entreprise Unibail essaie, comme le révèle la CRC, de négocier la construction d’un nouveau bâtiment de 13 000m² de bureaux, sur lequel la Ville aurait donné un accord de principe en 2018 !

Incompétence ou corruption ? Ces faits sont inacceptables, et laissent planer le doute sur l’ensemble de ce projet et de la gestion du Parc des expositions. Il est donc urgent :
– de réaliser une enquête indépendante sur les conditions de passation des marchés liant la Ville à Unibail (Parc des expositions, Tour triangle, Halles, …)
– de suspendre le projet anti-écologique de la Tour triangle, et d’organiser un référendum local sur ce projet
– de rompre le bail liant la Ville de Paris à Unibail pour le Parc des expositions et de reprendre ce Parc en régie directe

Il y a bien mieux à faire avec l’argent public que de l’offrir à des multinationales !

Communiqué de Danielle Simonnet, Conseillère de Paris (FI)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *