Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Intervention sur le renouvellement de la délégation de service public du jardin d’acclimatation

Ah, quand il s’agit de Bernard ARNAULT, quel bonheur d’intervenir ! Merci, patron ! Merci, patron !

Voilà. On renouvelle la D.S.P. sur le Jardin d’Acclimatation. Donc nous avons une convention de délégation de service public avec le Jardin d’Acclimatation et la Compagnie des Alpes pour un seul projet commun sur l’exploitation, l’entretien et la valorisation du jardin. Donc, finalement, la filiale L.V.M.H. va pouvoir continuer à gérer le lieu. C’est dommage, d’ailleurs, que la délibération ne nous dise pas quels sont les profits engendrés par la délégation de service public, mais je me souviens, l’an dernier, quand j’avais épluché l’ensemble des D.S.P., que les recettes n’étaient pas exorbitantes. Mais on ne doit pas regarder le problème que sous cet angle.

C’est cher, ce parc. Vous y allez avec vos enfants, pour ceux qui en ont ? Vous êtes peut-être déjà allés vous promener et regarder le prix des manèges ? C’est tout de même un sacré budget quand vous y passez, ne serait-ce qu’une après-midi, et ce n’est pas donné à tout le monde. Évidemment, vous mettez en place des tarifs préférentiels. C’est une bonne chose pour les enfants du R.S.A., mais, honnêtement, quand vous voyez l’ensemble des sollicitations, pour y passer une après-midi, ce sera, à mon avis, à mesurer, mais je doute que nous arrivions véritablement à démocratiser – si l’on en reste là – sociologiquement celles et ceux qui iront dans ce parc.

Or, ce terrain appartient à la Ville. On devrait œuvrer à au moins réduire les tarifs, si ce n’est accéder à la gratuité. On n’a pas tant de grands parcs que cela sur la Capitale. Et, surtout, finalement, ce projet, c’est quoi ? C’est un projet sur lequel on devrait dire “Merci, patron”, parce qu’ils investissent 50 millions d’euros, moyennant quoi on leur donne l’autorisation d’exploiter pendant plus de 25 ans. Mais c’est qui Bernard ARNAULT ? C’est qui cette fondation ? Vous avez vu le film. Si vous ne l’avez pas encore vu, allez le voir. Vous verrez bien ce que ce délinquant de la fraude fiscale a fait comme mal au pays, comment il pille les caisses de l’Etat en faisant de l’optimisation fiscale. Vous verrez également comment ce délinquant de l’emploi a fait du mal à l’emploi dans ce pays. Regardez “Merci, patron” et comprenez comment des entreprises et le nombre d’emplois ont été sacrifiés.

Là, que lui permet-on une fois de plus ? On lui permet une fois de plus de travailler totalement son image de marque et de jouer les bons seigneurs donateurs pour redorer totalement son blason en gérant le Jardin d’Acclimatation. Cela lui permet d’avoir une belle vitrine, après la Fondation Louis-Vuitton. Voilà. L’économie du luxe se redore son image.

Alors, non, je pense que l’on doit avoir bien plus d’ambition dans notre politique municipale, dans l’accès aux loisirs, avoir une autre réflexion. Quand on a un si beau terrain que celui-ci, on doit pouvoir penser l’accès aux loisirs pour toutes et tous, à des activités de plaisir pour les enfants, mais aussi sportives, d’éducation populaire. Je trouve que là, on est finalement dans une logique libérale que n’importe quelle autre majorité politique aurait pu faire. Ce n’est vraiment pas à votre honneur. Même s’ils mettent 50 millions d’euros sur la table pour faire les travaux, je ne voterai pas cette délibération.

Je vous remercie.