Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Intervention sur le dispositif de la région de location longue durée de vélos électriques

 

 

Mme Danielle SIMONNET. – Je pense que c’est une bonne chose de pouvoir permettre la location longue durée d’un vélo, parce que c’est ce qui peut permettre justement de bien banaliser positivement un usage beaucoup plus régulier et qui deviendrait une évidence du vélo en milieu urbain. Néanmoins, il y a un certain nombre de questions à se poser. Si cette location de vélo longue durée, pour l’instant, est prévue à 40 euros par mois et sera remboursable à 50 % par l’employeur, c’est néanmoins une somme. Quel est l’opérateur qui va gérer cela ? Parce que j’ai bien l’impression qu’en aucun cas, Ile-de-France Mobilités n’a prévu une régie directe. Quand on voit le fiasco de Vélib’, et notamment le mépris des salariés derrière, c’est tout de même un peu le b.a.-ba auquel il faut s’intéresser. Je suis assez étonnée que ce sujet n’ait pas été exprimé par mon prédécesseur.

Je pense, par contre, que l’on doit développer ce service et avoir un objectif, à savoir permettre la gratuité de l’abonnement location vélo à l’année pour l’ensemble des jeunes. Parce que je pense que c’est sur la première génération des jeunes, lycéens, lycéennes, qu’il faut absolument développer la pratique du vélo et qu’elle devienne une évidence. Je serais favorable à ce que la Ville porte cette parole au sein d’Ile-de-France Mobilités. En attendant, j’espère que l’on va m’expliquer un peu comment va être géré ce nouveau dispositif, quel va être le statut des salariés et tout cela.

Je vous remercie.