Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu relatif aux agents des services sociaux polyvalents de la Ville

Mon intervention : 

Mes chers collègues, nous avons fait de Paris, cette année, la mandature de lutte contre la grande exclusion. On fait la grande cause de la mandature en cours.

Pour autant, sachez qu’il y a une souffrance au niveau des agents polyvalents des services sociaux de la Ville de Paris qui ne cesse de grandir. Face à la situation de crise sociale qui ne cesse de s’accentuer sur la capitale, il y a aussi une augmentation, une multiplication des missions qui ne sont pas sans poser problème avec les engagements déontologiques des travailleurs sociaux de la Ville de Paris et notamment des agents polyvalents, assistants sociaux de secteur.

Ils avaient d’ailleurs organisé une manifestation devant l’Hôtel de Ville il y a peu, à l’appel de l’intersyndicale C.F.D.T., S.U.P.A.P.-F.S.U. et Force Ouvrière, et j’aimerais bien que la Ville entende que l’on ne peut pas faire de la lutte contre la grande exclusion la grande cause de la mandature sans se préoccuper des travailleuses et des travailleurs qui sont censés, sur le terrain, décliner nos politiques en la matière.

Il y a donc une urgence à non seulement mettre les moyens humains en adéquation, mais aussi à repenser avec eux les missions pour ne pas justement contribuer non seulement à cette souffrance au travail mais aussi à cette très forte ambiguïté – et encore, le mot est faible – qu’il peut y avoir sur leur mission.

J’invite à travers ce vœu notre Conseil à émettre le vœu que la Ville de Paris prenne la mesure de la dégradation de la situation sociale et la nécessité d’allouer réellement les moyens de la grande cause de la mandature qu’est la lutte contre la grande exclusion, à la fois en augmentant les effectifs des agents polyvalents de la Ville de Paris, en engageant des concertations sur les missions des agents polyvalents de respect déontologique relatif à leurs métiers, en informant les agents et les élus sur le respect des données confidentielles des personnes prises en charge par les services sociaux de la Ville.

Il y a visiblement un problème par rapport aux données et aux fichiers et, je termine, en augmentant fortement aussi les créations de places d’hébergement d’urgence, notamment l’alternative à l’hôtel dans l’intérêt des familles, car un des gros problèmes des travailleurs sociaux, c’est aussi quand leurs solutions ne sont pas adaptées.

 

Mon vœu : 

 

Téléchargez (PDF, 69KB)