Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu contre la suppression des cours individuels dans les Conservatoires

Mon intervention : 

 

Mme Danielle SIMONNET. – C’est un sujet dont nous avons déjà débattu, et qui d’ailleurs est dans la suite du débat que nous avons pu avoir au précédent Conseil sur votre volonté de supprimer les cours individuels d’instruments de musique dans les centres d’animation.

Je vois M. JULLIARD qui opine de la tête, mais pourtant, Monsieur JULLIARD, dans les centres d’animation, vous ne souhaitez plus qu’il y ait ces cours individuels d’apprentissage des instruments de musique et vous voulez les transformer par une pédagogie, comment savez-vous le dire ? Adaptée en petits groupes ou plutôt pédagogie individualisée en petit groupe.

Et, dans les conservatoires, c’est pareil, on est dans la même situation. On a besoin, surtout dans les premières années, sur l’apprentissage des instruments de musique, d’avoir ces cours individuels. Car la pédagogie du collectif est adaptée pour plein d’enseignements, mais comprenez qu’un cours en petit groupe à plusieurs sur certains instruments, ce n’est juste pas possible. Quand vous discutez avec les enseignants et les professionnels, ils vous l’expliquent.

Si on souhaite démocratiser l’accès des conservatoires, et je sais que c’est notre volonté ici, eh bien on poursuit et on amplifie l’augmentation des capacités d’accueil. On augmente et on continue de créer des conservatoires, ce qui a d’ores et déjà été fait dans les précédentes mandatures. Puis en même temps, on accentue le travail de sensibilisation le plus en amont. Et d’ailleurs on engage une amélioration des conditions de l’entrée dans l’apprentissage des instruments de musique, aussi dans les centres d’animation, pour donner envie d’aller dans les conservatoires.

Je pense qu’il est tout à fait important de ne pas engager une réforme sans une réelle concertation. Donc, là aussi, je vais vous voir opiner de la tête, mais la concertation, cela ne veut pas dire : discussion en petits groupes avec certains et pas avec d’autres. Cela veut dire : on se met autour de la table avec l’ensemble des acteurs.

Oui, Monsieur Mao, je dois conclure…

 

Mme Danielle SIMONNET. – Je vous vois bien et je vais conclure.

C’est comme cela qu’on l’appelait dans les mouvements étudiants, excusez-nous !

 

Mme Danielle SIMONNET. – Je souhaite donc que vous renonciez à cette réforme. Vous savez que prochainement, en avril, il va y avoir une très grande assemblée générale, pas simplement des enseignants des conservatoires…

 

Mme Danielle SIMONNET. – … mais également des intervenants dans les centres d’animation. Entendez cette contestation, remettez tout sur la table pour que la discussion ait lieu avec l’ensemble des professionnels bien mieux placés pour en décider.

 

Mme Danielle SIMONNET. – Il y a un scoop ! Non, je ne retire pas mon vœu. Bien évidemment je n’ai pas été convaincue.

 

L’exécutif s’est opposé à mon vœu. Il a été battu mais la mobilisation continue ! 

 

Mon vœu : 

 

Téléchargez (PDF, 116KB)