Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu relatif à la continuité du service public de Velib, pour le retour en gestion publique directe

 

Évidemment, parce que dans la série des fiascos libéraux d’HIDALGO, on demande la rupture du contrat avec “Smoovengo”, parce que c’est totalement hallucinant ce qu’il se passe. Cela rime, c’est magnifique, mais la réalité l’est beaucoup moins.

Puisque vous avez le vœu sous les yeux, je ne vais pas le présenter, je vais vous poser les questions.

Quand allez-vous vous décider à transmettre à chaque conseiller de Paris le contrat ? C’est un droit. Sinon, chaque conseiller de Paris ici présent devra faire sa démarche pour y accéder via la Commission d’accès aux documents administratifs. C’est un peu absurde.

Deuxièmement, quand “Smoovengo” va donc payer les pénalités puisqu’on a remarqué que “Smoovengo” avait déclaré qu’il avait la facture mais qu’il n’était pas pressé ?

Il y a beaucoup de sous sur la table. Ils n’ont pas du tout respecté le contrat. Ils ne respectent pas le contrat, pourquoi ne pas engager la rupture du contrat ?

Vous venez de dire qu’ils s’engageaient à mettre en place les stations électrifiées et non plus sur batterie et que la priorité était que cela fonctionne, donc de réduire le nombre de stations. Eh bien oui, mais ce n’étaient pas des clauses du contrat !

“Smoovengo” décide de renoncer à installer 30 % de Vélib’ avec assistance électrique, on n’est plus dans le contrat, à mon avis.

Rien que pour ces raisons-là, on devait rompre le contrat.

Est-ce que oui ou non quand il y a eu ce marché, vous avez choisi “Smoovengo” parce que c’était le moins-disant social ? Que constate-t-on à travers la grève qu’il y a en ce moment ?

Sous JCDecaux, ils étaient plus de 300, là ils sont à peine une centaine. On les fait travailler de nuit, avec des salaires majorés de même pas 10 %, et le dimanche, avec des paniers repas dérisoires. Ils font une grève, que leur propose-t-on ? Quelques centimes d’augmentation sur le panier repas. Bref, un mépris social hallucinant, avec des assignations par huissier à domicile. C’est un mépris complet.

Voilà pourquoi dans ce vœu, je demande la municipalisation de Vélib’, le passage de Vélib’ en régie directe.

Je vous remercie.