Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu de soutien à l’ONISEP et aux CIO

 

Il s’agit des centres d’information et d’orientation. Je suis psychologue de l’Education nationale, c’est ce que l’on appelait avant les conseillers d’orientation psychologues.

Aujourd’hui, le Gouvernement a décidé, dans le cadre du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, de transférer la compétence de l’orientation scolaire aux régions.

Son projet est catastrophique, parce qu’on va rattacher les centres d’information et d’orientation aux régions, voire on va plutôt supprimer et fermer ces C.I.O.

Pourtant, le rôle de ces C.I.O. est essentiel dans l’accompagnement, pas simplement des élèves, mais aussi des familles, des jeunes en situation de déscolarisation, ou des élèves et des familles qui sont parfois en conflit avec les établissements scolaires. Fermer ces CIO, c’est vraiment casser, briser le droit des jeunes au conseil, à l’information et à l’orientation.

Les conseillers d’orientation psychologues interviennent dans les établissements scolaires, mais sont rattachés à un C.I.O., ce qui leur permet déontologiquement de pouvoir exercer un travail en dehors de l’autorité d’un établissement scolaire. C’est important pour respecter ce travail déontologique dans l’intérêt et la liberté des élèves.

De toute façon, à travers le programme “Parcoursup’, qui va instaurer la sélection à l’université, on voit bien que ce Gouvernement n’a strictement rien à faire du droit des jeunes à l’orientation et au respect de ce processus continu que constitue l’orientation. Le Gouvernement prévoit également de casser l’ONISEP, cet organisme qui permet d’élaborer toutes les brochures sur les voies de formation et les métiers. C’est extrêmement important que l’ONISEP  soit un organisme national indépendant, et avec des DRONISEP,  des antennes régionales, mais rattachées à l’Education nationale et pas aux intérêts économiques des partenaires économiques d’une localité.

Or, là, on va casser, briser, privatiser l’ONISEP, ce sera l’étape suivante je n’en doute pas, en le basculant aux régions.

J’ai déjà écoulé mon temps. Je souhaite à travers ce vœu que la Maire de Paris interpelle le Gouvernement afin de lui exprimer son attachement au maintien des centres d’information et d’orientation et de l’ONISEP dans le cadre de l’Education nationale, et son refus de voir le rattachement aux conseils régionaux.

Je vous remercie.