Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu contre l’ouverture des magasins 24h/24

 

Je présente un vœu contre l’ouverture des magasins 24 heures sur 24.

Depuis lundi 26 mars, l’enseigne “Franprix” a annoncé que deux magasins parisiens sont ouverts 24 heures sur 24 depuis le début du mois. En fait, le premier a vraiment ouvert rue Cossonnerie, dans le quartier des Halles, dans le 1er arrondissement de Paris. Le deuxième est prévu dans le 16e arrondissement. Pour ce faire, entre 21 heures du soir et 7 heures du matin le lendemain, l’enseigne met sous clef les rayons de boissons alcoolisées et le reste fonctionne avec des caisses automatiques et du personnel qui relève de conventions collectives liées à la sécurité.

Le C.L.I.C.-P., le Comité de liaison intersyndicale du commerce de Paris, a démontré que c’était bien une manière de contourner la réglementation car les commerces n’ont pas le droit de faire travailler les salariés au-delà de 21 heures, exception faite des Zones internationales touristiques mais, jusqu’à minuit, il y avait des contreparties extrêmement strictes. Remplacer les salariés par des machines leur permet de contourner la question du travail de nuit. Les deux employés qui surveillent le magasin étant des vigiles, ils sont rattachés à la convention collective qui autorise le travail de nuit.

On est là face à un vrai problème de contournement de la réglementation dans la Capitale. Elle n’est pas respectée. J’ai là des tickets de caisse et des factures qui montrent bien qu’après 21 heures, il est tout à fait possible d’acheter de l’alcool dans ce magasin ouvert 24 heures sur 24 qui prétend respecter la réglementation, et donc interdire l’achat de boissons alcoolisées après 21 heures.

A travers ce vœu, je souhaite que la Ville prenne ses responsabilités, fasse en sorte que ce magasin “Franprix” ne puisse être ouvert 24 heures sur 24 et utilise l’ensemble des modalités légales à sa disposition pour empêcher ce contournement de la législation et de la réglementation en vigueur.

Je vous remercie.