Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Intervention sur le voeu Loi Macron et GP2I

 

 

Cher-e-s collègues, c’est le 5ème voeu que je présente relatif à des dispositions particulières de la Loi Macron qui vont impacter les parisiennes et les parisiens.

Je tiens particulièrement à attirer l’attention des élus socialistes qui pourraient s’identifier aux frondeurs, des élu-e-s communistes et écologistes. Vos sensibilités pour les uns, vos partis pour les autres sont pleinement engagés contre la loi Macron, parce qu’ils ont conscience de la cohérence totalement libérale de cette loi qui ferait régresser les droits des salariés, aggraver les dérégulations non seulement sur le droit du travail, mais aussi en matière de droit au logement, de prise en compte de l’exigence écologique, et des droits démocratiques. Il faut s’y opposer ! Nous devons en responsabilité nous servir y compris de cette assemblée pour contribuer au rapport de force pour mettre en échec cette loi !

 

A travers ce voeu, j’attire votre attention sur l’article 42 à travers lequel le gouvernement prévoit de réformer les dispositions du code de l’environnement par ordonnances afin de simplifier et d’accélérer les enquêtes publiques. Il s’agit d’une attaque contre le droit des citoyens au contrôle contre les Grands Projets Inutiles et imposés, tels que le projet Europa City ou encore la Tour Triangle, ou ailleurs le barrage de Sivens ou Notre Dame des Landes.

 

Oui, la loi Macron pourrait nuire aux parisiens de bien des manières : elle est contraire au plan de lutte contre la pollution en favorisant les cars contre le train, comme je le dénonçais dans un voeu que l’exécutif a décidé de noyer dans le débat sur la pollution, elle facilitera les licenciements, elle vise à étendre le travail du dimanche et d’ailleurs, je ne comprends pas que les groupes écologistes et communistes aient voté mon voeu à ce sujet en arrondissement du 20e pour s’y opposer au Conseil de Paris.Savez-vous qu’ils sont même en train en ce moment de remettre le secret des affaires sous une autre forme en supprimant l’obligation aux entreprises de rendre leurs comptes publics ?

 

Toutes ces dispositions de la Loi Macron ne visent qu’à appliquer la feuille de route de Bruxelles, qui exige toujours plus d’austérité et des réformes structurelles en contrepartie du délai accordé pour atteindre les 3%.

 

Alors oui, pour finir, pour répondre à Ian Brossat qui jugeait bon hier de me railler sur les “allusions internationales” : Oui, en Grèce nos camarades de Syriza ont montré le poids de leur courage politique, mettez-vous à leur école : Voter mes deux deniers voeux contre la loi Macron.

 

Ni le groupe écologiste de Paris, ni le groupe communiste, ni des socialistes “frondeurs” n’ont voté mon voeu… Ils ont laissé Jean Louis Missika se moquer de mes références à Syriza, valoriser la loi Macron… Ils se sont une fois de plus planqués dans leurs accords de majorité avec le PS…

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *