Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Basilique du Sacré-Coeur : célébrons la Commune de Paris, pas ses bourreaux !

Selon des fuites dans la presse, la Basilique du Sacré-Cœur serait bientôt classée monument historique. De fait cela va ouvrir à des financements publics nouveaux en faveur d’un bâtiment qui symbolise l’esprit revanchard clérical contre la République

Le projet de ce bâtiment initié en 1870, visait à expier les prétendus crimes de la France contre le Vatican, dans une visée contre-révolutionnaire. Construit sur la butte Montmartre après les événements de la Commune, il prend un nouveau sens : l’un de ses initiateurs en posant la première pierre rappela en effet que « C’est là où la Commune de Paris a commencé » méprisant le peuple de Paris « des énergumènes avinés, (…) une population qui paraissait hostile à toute idée religieuse. » 

Alors que nous célébrerons dans quelques mois les 150 ans de la Commune de Paris, la Ville de Paris et le Ministère de la Culture souhaitent donc piétiner la mémoire des Communards, en célébrant ce monument dont les bâtisseurs voulaient qu’il soit le symbole du mépris du peuple parisien et de sa révolte ? 

Déjà début septembre, M. Macron choisissait le 4 septembre pour célébrer la République, comme pour faire oublier à la fois la Ière République révolutionnaire de 1792, et le massacre des Communards qui a marqué les débuts de la IIIe République en 1871. Et il y a quelques mois, Mme Hidalgo bafouait, dans cette même basilique de Montmartre, la laïcité, en participant à la “bénédiction de Paris” par l’archevêque de Paris, le 9 avril 2020. 

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot ne veut pas voir la provocation que constituerait ce classement. Ce serait, au nom de la Culture, un détournement de fonds portant atteinte à la laïcité et à la mémoire de la Commune, laquelle avait annoncé les lois de 1905 en proclamant le 2 avril 1871 :

« Considérant que la liberté de conscience est la première des libertés ; (…)

Art 1er l’Église est séparée de l’État

Art 2 Le budget des cultes est supprimé (…) »

Ce projet conduit à donner des financements supplémentaires à un édifice religieux et contre-révolutionnaire. Il doit être abandonné. Au nom de la laïcité. Au nom de la mémoire de la Commune et du Paris révolutionnaire.


Danielle Simonnet, Conseillère de Paris France insoumise – Décidons Paris

One Comment

  1. Merci Danielle de dénoncer ce projet. Les Amis de La Commune de Paris ont lancé une pétition pour demander que le classement du sacré coeur aux monuments historiques ne se fasse pas:
    https://www.change.org/p/les-amies-et-amis-de-la-commune-de-paris-1871-non-a-l-inscription-du-sacre-c%C5%93ur-aux-monuments-historiques?source_location=topic_page

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *