Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu relatif à la sectorisation des collèges, pour relancer une véritable politique de lutte contre la ségrégation sociale dans les établissements parisiens

 

Mme Danielle SIMONNET.- Nous avons déjà abordé ce sujet lors de la proposition de délibération qui avait été faite et adoptée par le groupe Communiste. Ce vœu est relatif à la sectorisation des collèges pour relancer une véritable politique de lutte contre la ségrégation sociale dans les établissements parisiens. Comme vous le savez, l’Académie de Paris est la plus ségréguée de France. On est face à des stratégies d’évidemment scolaire des écoles et collèges publics de la capitale au profit de l’enseignement privé, ce qui est une des causes aggravantes de cette ségrégation scolaire.

Il est tout à fait possible de faire fortement progresser la mixité sociale au collège en faisant rentrer les collèges privés dans le même système d’affectation des élèves que les collèges publics. Il s’agirait d’une action volontariste essentielle pour celles et ceux qui souhaitent lutter contre la ségrégation sociale et scolaire.

Je propose, à travers ce vœu, de demander : que la dotation des établissements privés soit autant que possible conditionnée par la participation à un système d’affectation commun avec les collèges publics concernant les établissements privés ; que soit renforcée la modulation de la part éducative de la dotation de fonctionnement attribuée aux collèges en fonction du taux de mixité et de la part des enfants à besoin particulier (allophones ou en situation de handicap, par exemple) ; que les premiers résultats de l’organisme en charge de mener l’évaluation de la situation parisienne soient rendus publics ; que soient relancés les projets de secteur multi-collèges en lien avec les parents d’élèves, les organisations syndicales enseignantes et les élus sur un temps suffisamment long pour garantir une réelle concertation, et excluant toute hypothèse de fermeture d’un collège, puisque c’était notamment ce qui s’était passé dans le 20e arrondissement.

Je vous remercie.

 

Mme Danielle SIMONNET.- Non, je ne fais pas partie de la majorité municipale, et je maintiens mon vœu qui précise des choses complémentaires à la délibération.

 

Téléchargez (PDF, 53KB)