Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu relatif à la révision des loyers des bailleurs sociaux concernant les activités associatives et non lucratives à Paris

Mme Danielle SIMONNET. – Il n’a aucun rapport avec la délibération dont nous avons débattu.

La nouvelle rôtisserie, restaurant associatif alternatif et autogéré, a lancé une alerte pour faire face à un loyer commercial pratiqué par le bailleur social concerné, qui ne tenait pas compte du caractère solidaire et non lucratif du lieu, de son activité et de la spécificité dans un quartier populaire, essayant de longue date de résister au violent processus de gentrification de l’est parisien dont il est depuis les années 2000 un acteur important.

A travers ce vœu, je souhaite que la mairie de Paris favorise l’activisme des bailleurs sociaux dans l’attribution d’une part plus importante de locaux commerciaux dans leur parc, avec un objectif d’un tiers au moins par exemple, au secteur associatif et non lucratif, à des tarifs socialisés conformes à leur équilibre économique et à leur vocation d’utilité publique.

Je souhaite que la mairie de Paris renégocie, conformément au cadre réglementaire qui le permet, les loyers des acteurs associatifs ou non lucratifs qui en font la demande aux bailleurs sociaux, pour garantir le maintien de leurs activités et de l’intérêt général auquel elles concourent. C’est valable pour la nouvelle rôtisserie, mais de manière plus globale, vous l’aurez compris, je vous remercie.

 

Mon vœu : 

 

Téléchargez (PDF, 125KB)