Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu relatif à la mise en place d’un moratoire écologique sur les projets de densification urbaine de Paris

Mon intervention :

 

Mme Danielle SIMONNET. – Je vais le présenter incessamment sous peu. Dès que j’aurai retrouvé…

Je vous présente ce vœu relatif à la mise en place d’un moratoire écologique sur les projets de densification urbaine de Paris. C’est un débat récurrent que nous avons. Il y a de plus en plus d’oppositions citoyennes aux projets d’hyper densification et aux constructions totalement aberrantes du point de vue écologique, qu’il s’agisse de la Tour Triangle, des six tours de Bercy/Charenton, qu’il s’agisse du projet Chapelle/Charbon en lien avec celui du Charles-de-Gaulle Express, qu’il s’agisse de la cité Morland, de la place Mazas, du théâtre Ménilmontant, dont je salue l’adoption du vœu tout à l’heure, qu’il s’agisse de l’îlot Netter-Debergue, ou de l’espace vert à l’angle de la rue du Faubourg Saint-Martin et de l’impasse Boutron, l’ensemble des projets d’aménagement et de construction, notamment issus des programmes “Réinventer Paris” et Réinventer la Seine”, qui concourent souvent sous leur forme actuelle, à accroître une densité urbaine et à réduire la part des derniers espaces libres verts ou en friche de Paris.

Or, comme Paris est la ville la plus dense et la moins verte du monde, il faut absolument que les gisements de bâtiments et de logements vides dans Paris soient mobilisés prioritairement pour ne pas réduire plus encore les espaces, alors que notre objectif devrait, au contraire, de retourner à de la pleine terre au maximum d’endroits, et de reconquérir de l’espace pour transformer cet espace en espace vert.

A travers ce vœu, je demande la mise en place à Paris d’un moratoire sur toutes les constructions ou opérations d’aménagement dans la ville et parties prenantes, projetées sur des espaces aujourd’hui non construits ou de nature à accroître la densité de parcelles déjà partiellement occupées par des bâtiments, et la réévaluation du point de vue de l’intérêt général écologique et social par les instances de la démocratie locale et le Conseil de Paris de tous les projets tombant sous le coup de ce moratoire, en lien avec l’ensemble des engagements environnementaux de la Ville de Paris.

Mon vœu a été rejeté.

 

Mon vœu :

 

Téléchargez (PDF, 66KB)