Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu relatif à l’ouverture d’un lieu de stockage pour les associations-ateliers vélo à Paris

 

 

Mme Danielle SIMONNET. – Oui, alors, écoutez, pour encourager la pratique du vélo, il y a plein de leviers sur lesquels il faut agir. Il faut savoir que Paris bénéficie d’un écosystème vélo, qui est constitué de mouvements associatifs extrêmement dynamiques qu’il faut encourager. Beaucoup d’associations travaillent notamment à développer la culture du vélo, l’émancipation par la pratique cycliste, en développant la réparation et le ré-usage du vélo. Or, en auditionnant un certain nombre de ces associations, nous avons pu constater, au niveau de “La France insoumise”, que dans cette question de l’écosystème vélo, il y a un véritable problème, pour le milieu associatif du vélo, de manque d’un ou de plusieurs lieux de stockage dans notre ville pour les vélos et les matériaux destinés à la récupération et au ré-usage. Je précise qu’il s’agit là, non pas d’ateliers où ils vont travailler, modifier, réparer les vélos, mais de lieux où l’on stocke des vieux vélos, des pièces détachées, tout ce qui peut permettre de reconstituer un vélo par la suite.

A travers ce vœu, on propose qu’il y ait – pourquoi pas autour du tunnel dans la petite ceinture, mais cela peut être un autre lieu – des emplacements prêtés par la Ville pour permettre, en concertation avec ces associations, qu’elles bénéficient d’un lieu de stockage pour le milieu associatif.

Je sais qu’il y a des propositions d’amendement de l’Exécutif – je tiens à dire qu’elles me vont tout à fait – qui permettent notamment de ne pas préciser de quel lieu il s’agit, pour se laisser le temps de trouver le lieu le mieux adapté. Si ces amendements oraux se confirment, j’y répondrai favorablement.

 

Mon vœu : 

 

Téléchargez (PDF, Inconnu)