Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

La hausse des frais d’inscription à la fac pour les étudiants étrangers est une discrimination intolérable !

Mon intervention :

 


Mme Danielle SIMONNET. – Trois vœux qui dénoncent la même chose, c’est-à-dire cette augmentation prochaine des frais d’inscription des étudiants non européens dans l’enseignement supérieur. C’est une mesure discriminatoire qui révèle un racisme institutionnel inacceptable.

Ecoutez, les étudiants étrangers, pour s’inscrire en licence à l’université, devront s’acquitter de 2.770 euros de droits de scolarité au lieu de 170 euros actuellement prévus. 3.770 euros pour une inscription en diplômes de master et de doctorat, contre 243 euros et 380 euros actuellement. C’est totalement inacceptable, c’est contraire au Code de l’éducation, c’est contraire au principe même d’égalité de traitement entre usagers d’un même service public. C’est tout simplement une vision totalement scandaleuse de l’accès au savoir et à la culture et du rôle historique que devrait jouer notre République.

Etudiants étrangers, vous n’êtes donc pas les bienvenus en Macronie, sauf si vous êtes fortunés, sauf si vous êtes enfants de diplomate ou de patron du CAC 40. Alors oui, je salue tous les étudiants et étudiantes qui solidairement se mobilisent contre cette mesure totalement scandaleuse.

Non, nos enseignements supérieurs ne doivent pas être réservés aux premiers de cordée internationaux. Il faut absolument que notre Conseil de Paris adopte ces 3 vœux pour envoyer un message clair et exiger que cette mesure totalement discriminatoire soit supprimée. Il en va aussi du rôle de notre Capitale et de son rayonnement à l’international. Quel message voulons-nous donner ? Est-ce celui-là, de la discrimination institutionnalisée ? Je ne le souhaite pas.

 

Mon vœu :

Téléchargez (PDF, Inconnu)