Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu en faveur du respect des projets portés par les habitant-e-s dans le cadre du budget participatif

 

 

Mme Danielle SIMONNET. – Mes chers collègues, c’est pour relater à travers ce vœu un véritable problème, que l’on peut retrouver dans d’autres expériences, hélas, de la démarche du budget participatif, qui par ailleurs est intéressante sur plein d’aspects. Là, c’est l’exemple du collectif “Envierges en vert” ; c’est la rue des Envierges dans le 20e arrondissement au-dessus des jardins de Belleville.

En 2015, ils ont un projet qui est de végétaliser la rue avec des plantations en pleine terre. Ce projet est retenu par la démarche du budget participatif. Un budget de 450.000 euros est accordé. Puis tout d’un coup, sans que l’on sache pourquoi, le budget s’écroule à une autre somme, puis revient finalement à 450.000 euros. Mais les habitants vont découvrir que le projet initial n’est pas du tout respecté, c’est-à-dire qu’on n’est plus sur des plantations en pleine terre mais essentiellement sur des pots et des jardinières qui vont être posés, et une énorme partie du budget va finalement servir à des travaux de voirie.

Or, il semble que ces travaux de voirie auraient pu faire l’objet d’une emprise du budget classique de la voirie. Il y a là un détournement du budget participatif pour des budgets qui auraient dû être faits. Ou bien alors il y a un déficit énorme de communication – pourtant il y a eu pas mal de réunions – avec le collectif des habitants, où on n’informe pas suffisamment de l’évolution des évaluations des services.

Vous avez un problème, par exemple, des réseaux en sous-sol qui peuvent rendre impossibles les plantations en pleine terre, mais à ce moment il faut bien l’expliciter auprès des habitants. Vous comprenez bien que de 2015 à 2018, c’est quand même un laps de temps très long de trois ans. Si vraiment les travaux de voirie sont nécessaires pour mettre trois pots et augmenter deux bouts de trottoir, peut-être y a-t-il de bonnes raisons à le justifier, mais à ce moment il faut beaucoup plus de pédagogie.

Je sais que depuis leur mobilisation, et entre le moment de rédaction de ce vœu et aujourd’hui notre séance, deux nouvelles réunions ont eu lieu au niveau de l’Hôtel de Ville. Je sais l’Exécutif parisien soucieux de l’accompagnement, c’est une bonne chose, mais je souhaite vraiment qu’à l’avenir, on permette de bien améliorer les pilotages avec les habitants des projets du budget participatif.

 

Mon vœu :

 

Téléchargez (PDF, Inconnu)