Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu pour faire de la lutte contre le sexisme et les LGBTQI-phobies la Grande cause nationale 2019 et d’emblée la Grande cause municipale parisienne 2019

Mon intervention :

 

 

Mme Danielle SIMONNET. – Merci.

D’autres collègues avant moi ont cité les nombreuses agressions LGBTQI+ de ces derniers mois, ou encore ces phrases terribles et assassines qui légitiment les LGBTphobies de la part de dirigeants politiques à l’international comme le nouveau président du Brésil, M. BOLSONARO ou à l’échelle nationale. Nombre de collègues ici, comme moi, souhaitent qu’enfin, on puisse avancer notamment sur la question de la P.M.A. En même temps, nous craignons que ce débat libère une parole totalement contraire à la loi.

Jean-Luc ROMERO souhaitait, à travers sa pétition que nous avons été nombreuses et nombreux ici à signer, faire de la lutte contre le sexisme et la LGBTQIphobie une grande cause nationale de l’année 2019. C’est donc tout naturellement que j’ai retiré mon vœu qui relayait cette proposition au profit du vœu unanime. C’est la première fois que notre Assemblée a un vœu unanime sur ce sujet, et ô combien cela est important et nécessaire.

Oui, tout est politique, l’amour, le sexe, c’est politique. C’est important de lier la question de la lutte contre le sexisme et la lutte contre les LGBTQIphobies. Parce que nous savons qu’il y a une même base qui est la domination patriarcale et cette base qu’il nous faut combattre culturellement et politiquement dans l’ensemble de notre société.

Oui, c’est important, à travers ce vœu et à travers vos propos, Madame la Maire, que l’on aborde les choses de manière globale, avec la priorité sur les questions d’éducation.

Par exemple, je pense qu’il était important que l’on renforce l’intervention des associations de lutte contre le sexisme et les associations LGBT dans l’ensemble des établissements scolaires. Parce que contribuer à l’éducation sexuelle, contribuer à déconstruire les stéréotypes, contribuer à l’émancipation est une nécessité absolue.

Oui, l’orientation sexuelle, le choix du genre sont des droits essentiels, sachons les défendre.

Mes chers collègues, vive la République et vive l’amour !

 

Mon vœu initial, retiré au profit du vœu co-signé par tous les groupes et moi-même : 

Téléchargez (PDF, Inconnu)