Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Soutenons le tunnel des artisans, frigidaire naturel unique à Paris

Mon intervention :

 

Mme Danielle SIMONNET. – Si pendant que j’interviens, on peut me redonner le vœu de l’Exécutif, ce serait pas mal… C’est bon, je suis désolée.

Il s’agit d’un vœu de soutien au tunnel des artisans. Le tunnel des artisans, c’est vraiment un frigidaire naturel de Paris, situé dans le 12e arrondissement et qui représente une véritable richesse parce que sa température naturelle, qui reste la même qu’il s’agisse des périodes les plus chaudes de l’été ou les plus froides de l’hiver, en fait un lieu unique.

Il est notamment très apprécié des vendeurs de vins qui peuvent y stocker et opérer les derniers kilomètres d’approvisionnement dans Paris, mais également de celles et ceux qui s’occupent d’alimenter de très bonnes tables parisiennes mais aussi des épiceries, que ce soit en produits alimentaires bio frais, des légumes et des fruits.

Ce tunnel des artisans est aussi un lieu où on va trouver beaucoup d’artisans, comme des ferronniers, des métalliers, des menuisiers et bien d’autres corps de métiers qui incarnent justement l’artisanat parisien que l’on souhaite défendre à travers la démarche “Fabriquer à Paris” et qu’il faut absolument permettre de se développer.

Il n’y a pas de problème de voisinage, de bruit. Il faut savoir que tous ces artisans, quand ils livrent dans Paris, la livraison des derniers kilomètres se fait à vélo. On voit qu’à tout point de vue c’est parfait.

Sauf qu’il y a une inquiétude de la part de ces artisans. Jusqu’à présent c’était la S.N.C.F. qui était propriétaire, mais on leur a dit : d’ici fin juin, il faut que vous quittiez les lieux. Or, ce n’est pas possible. Que vont-t-ils devenir ?

Je souhaite à travers ce vœu que l’on s’engage bien à préserver et à engager une véritable concertation.

 

Mme Danielle SIMONNET. – Non, je ferai une phrase. Pourquoi est-ce que les artisans qui attendent toujours une réponse de la Maire…

 

Mme Danielle SIMONNET. – Pourquoi s’inquiètent-ils de devoir partir d’ici fin juin ?

 

Mme Danielle SIMONNET. – J’accepte donc les amendements mais au regard du mépris des collègues, qu’ils se posent la question…

 

Pendant que je parlais, le Président du groupe communiste, Nocolas Bonnet-Ouladj et la Maire du 12e, Catherine Barrati-Elbaz s’énervent et me coupent la parole. mais la réalité, c’est que les artisans attendent toujours une réponse claire des élu-e-s du 12e ! S’ils m’ont contactée alors que je ne suis pas une élue de cet arrondissement, c’est bien qu’il y a un gros soucis…. Et que cela leur plaise ou non, j’ai bien l’intention de poursuivre la bataille ! 
  Mon vœu :

 

Téléchargez (PDF, 80KB)

 

L’exécutif a accepté d’adopter mon vœu moyennant des amendements. Mais si l’exécutif s’engage à conserver la majeure partie des tunnel, la bataille est loin d’être fini : Dans les faits, si la surface des 6 tunnels se trouvaient réduite à 4 tunnels, on ne conserverait pas la température actuelle et on pourrait passer de 14 à 18 degrés. C’est l’association des 6 tunnels qui créée le micro climat et les deux tunnels menacés par les projets de la ville sont les plus historiques.

 

Téléchargez (PDF, 54KB)