Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Stop ! l’ouverture à la concurrence des lignes de bus RATP est absurde. Mon vœu.

 

Mme Danielle SIMONNET. – Est-ce que la R.A.T.P. va subir ce que la S.N.C.F. a d’ores et déjà subi ? Voilà la question qui est posée. La réponse dépendra de notre rapport de force ici, dans cette assemblée, dans l’assemblée du conseil régional d’Ile-de-France et, je l’espère, dans la rue. Parce que c’est ce qui est prévu, figurez-vous. La fin du monopole de la R.A.T.P. sur les bus est prévue en 2024 pour le tramway, en 2029 pour le métro RER, en 2039 pour la grande couronne ( ?). La fin du monopole serait même avancée à 2021.

Dans ce cadre, que va-t-il se passer ? Ile-de-France Mobilités, en tant qu’autorité organisatrice du transport, va devoir passer des appels d’offres pour l’exploitation et/ou la maintenance de chaque ligne. La R.A.T.P. va pouvoir répondre à ces appels d’offres à partir du moment où elle va créer en son sein une filiale propre à chaque ligne de bus. Vous allez avoir une mise en concurrence. Vous pourrez prendre telle ligne de bus avec telle filiale de la R.A.T.P., telle autre ligne de bus avec telle filiale de Vinci, de Suez, de je ne sais qui. On va être dans une situation où tous nos bus dépendront d’entreprises différentes.

La première conséquence sera le statut des salariés de la R.A.T.P. Leurs droits ne sont pas du tout garantis en cas de transfert vers un nouvel opérateur. On sait très bien qu’un dumping social va être organisé dans ce secteur. Ne croyez pas que les conséquences s’arrêteront là. Il y aura forcément des conséquences pour les usagers. Si chaque ligne de bus dépend d’un opérateur différent, quelle mutualisation en cas d’absence ou de dysfonctionnement ? Et l’on sait que l’étape d’après, ce sera la concurrence. L’objectif d’une mise en concurrence, c’est que des opérateurs privés se fassent du miel et des bénéfices. Sur quoi vont-ils s’en faire ?

 

Mme Danielle SIMONNET. – Aujourd’hui, on nous garantit qu’il n’y aura pas de fermeture de lignes ou de stations, et pas de changement de tarif. Mais tout est à craindre. Il faut absolument que l’on s’oppose à cette mise en concurrence de la R.A.T.P.

 

Vœu contre l’ouverture à la concurrence des lignes de bus RATP

Téléchargez (PDF, 189KB)