Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Contre les réformes des lycées professionnels, généraux et technologiques, la casse du bac et la sélection à la fac

Mon intervention :

 

 
Mme Danielle SIMONNET. – C’est un long vœu recto et verso, donc je ne vais pas pouvoir en deux minutes tout vous détailler.

Concrètement, les réformes Blanquer sur le lycée général et technologique et sur le lycée professionnel, c’est une catastrophe parce que, sur le lycée professionnel, on sent déjà que des bacs professionnels qui de quatre ans sont passés à trois ans, on veut les faire passer à deux ans, que l’on veut réduire leur niveau et diminuer les exigences en termes de qualifications. C’est un vrai problème.

En même temps, la réforme du baccalauréat, qui est liée également à la procédure engagée de “Parcoursup”, à la contre-réforme de l’université, ce n’est pas pour rien que vous avez une mobilisation lycéenne extrêmement importante qui se développe dans tous les lycées de France. C’est qu’aujourd’hui, on remet en cause le baccalauréat, on s’attaque à l’organisation du lycée en demandant des choix d’orientation le plus court possible qui vont être déterminants et enfermer les élèves dans des filières.

On remet en cause le baccalauréat comme premier grade universitaire ouvrant à l’inscription de la filière de son choix et comme aussi première reconnaissance de niveau de qualifications, par exemple, en remettant en cause l’anonymat et le fait que c’est un diplôme national.

Je ne peux pas détailler plus, mon temps commence déjà à être dépassé.

Je souhaite à travers ce vœu que la Ville de Paris exprime son soutien, donc à la mobilisation lycéenne, et interpelle le Gouvernement pour exprimer cette opposition aux contre-réformes des lycées professionnels, généraux et technologiques.

Je vous remercie.

 

Mon vœu : 

 

Téléchargez (PDF, 91KB)