Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Urgence : 50 Mineurs isolés étrangers à la rue en plein Paris !

Urgence : 50 Mineurs isolés étrangers à la rue en plein Paris !

Je viens d’apprendre que ce mardi, un campement encadré par Utopia56, situé dans le Nord parisien, qui permettait un coin de répit pour dormir pour des mineurs isolés a été évacué.

 

Résultat, ce sont 50 jeunes qui se retrouvent condamnés à la rue. Par ailleurs, selon les acteurs associatifs, entre Utopia 56, la Timmy, les Midis du Mie, il y aurait plus 300 jeunes à la rue Ces jeunes pour la plupart sont refusés par le DEMIE (Dispositif d’Evaluation des Mineurs Isolés Étrangers) mais sont en procédure de recours auprès du tribunal pour enfants du fait de la contestation de leur minorité. Rappelons que tant que leur majorité n’est pas démontrée, si tant-est qu’elle le sera, le département est normalement dans l’obligation de les mettre à l’abri. Dans son avis 9-2017, le Conseil National de la Protection de l’Enfance demande que la mise à l’abri  pendant toute la procédure de recours doit être garantie et que l’information sur les voies de recours contre la décision faisant grief doit être effective. Certains de ces jeunes sont par ailleurs bien reconnus comme mineurs mais néanmoins non pris en charge. Le Département de Paris est donc hors la loi ! 

 

Il y a urgence. Ces jeunes ont déjà tous connus de profonds traumatismes et la rue est un danger mortel. Des solutions doivent être trouvées et elles sont du ressort du département de Paris. Si la majorité n’a pas été capable d’anticiper les places suffisantes pour honorer ses obligations légales, qu’elle réquisitionne un gymnase, une mairie d’arrondissement, qu’elle trouve un lieu ou bien qu’elle propose enfin à l’Hôtel-Dieu de les accueillir !

Dans cet hôpital qui dépend de l’AP-HP, de nombreuses salles sont vides, chauffées, avec des lits et des sanitaires ! Les soins sur place sont possible ! N’est-ce pas prioritaire aux projets, d’ailleurs loin d’être bouclés d’y installer un restaurant gastronomique ou des start-up de santé ? !

 

Ces jeunes, enfants car moins de 18 ans, devraient avoir accès à des conditions d’hébergement adaptées, une prise en charge des soins et des dépistages médicaux, et un accompagnement linguistique dans la langue parlée et comprise. Mais au pire du pire, si le département se retrouve dans l’incapacité à honorer sa responsabilité légale dans la protection de l’enfance, que la Maire intervienne auprès de la préfecture pour qu’un espace soit accordée à Utopia56, contrainte de se substituer à la puissance publique pour qu’à minima ces jeunes aient accès à des tentes.

 

Nous sommes en 2019 et bien plus de 50 jeunes mineurs dorment à la rue dans la capitale du pays des droits de l’homme ! 

 

Les parisien-ne-s qui auraient une chambre leur permettant d’accueillir un de ces jeunes ou qui souhaiteraient aider financièrement pour payer des chambres d’hôtel à ces jeunes peuvent contacter l’association Utopia56 sur sa page facebook : https://www.facebook.com/lesmidisdumie/ site web : www.utopia56.com 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *