Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Soutien aux indignés de Bastille

Mes chers collègues, comme vous le savez, l’Espagne a connu durant le mois de mai un mouvement démocratique et citoyen d’une ampleur historique sans précédent. Ce mouvement des indignés, en faveur d’une démocratie réelle maintenant, ce mouvement pacifique a occupé plusieurs semaines la Puerta del Sol de Madrid et s’est développé dans de nombreuses villes et villages dans toute l’Espagne. Force est de constater qu’après les révolutions citoyennes en marche des peuples arabes, on a un vent de révolte contre la précarité, la non-redistribution des richesses qui traverse la Méditerranée. On voit bien aussi toutes les mobilisations que connaît la Grèce en ce moment.

Dans le même temps, nous avons eu, en France, d’autres mobilisations qui sont, bien sûr, sans aucune mesure ; ces mobilisations initiées en France, et notamment au travers des indignés de la place de la Bastille, ne sont, certes, à ce stade, pas comparables mais elles portent également les mêmes aspirations.

Le 29 mai dernier, ils étaient plus de 2.000 à se rassembler place de la Bastille mais les forces de police ont procédé à leur évacuation. Depuis, chaque soir, ils essaient de tenir des assemblées générales, très pacifiques, très démocratiques, qui ne portent pas atteinte à l’environnement et au cadre de notre vie publique.

Mais aujourd’hui, ces mobilisations sont empêchées.

Donc, sur proposition du groupe Communiste et élus du Parti de gauche, on propose, à travers ce vœu, d’abord de réfléchir à quelle position doit avoir la Ville. Si, demain, les mobilisations sont équivalentes à la Puerta del Sol, la Ville les soutiendra-t-elle ? Tel est le souhait du groupe Communiste et élus du Parti de gauche.

On émet le vœu que le Maire de Paris intervienne auprès du Préfet de police pour demander que ces rassemblements démocratiques puissent être autorisés.

Je vous remercie.

Je n’avais qu’une minute pour présenter ce vœu. Il a été adopté par la majorité avec le soutien de tous ses groupes. Cela pourra être un bon point d’appui si ce type de mobilisation reprend à la rentrée.

Ci-dessous plus bas le texte du vœu adopté par le Conseil de Paris.