Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Sur les régimes spéciaux de retraite des fossoyeurs, égoutiers, éboueurs

Mme Danielle SIMONNET.- Mes chers collègues, en ce moment, le Gouvernement est en train de prévoir une contre-réforme de notre système de retraite en voulant instaurer un système soi-disant universel de retraite par points et mettre à terre notre système de retraite par répartition. Il s’agit aussi pour lui d’engager des grandes régressions, notamment en remettant en cause les régimes spéciaux.

L’objet de ce vœu n’est pas tant de faire le tour de la question de notre système de retraite par répartition à défendre, mais d’attirer l’attention sur la question des régimes spéciaux. Je sais que l’Exécutif a tenu à m’alerter sur le fait que la situation des agents de la Ville éboueurs, égoutiers et fossoyeurs dépend de régimes spécifiques internes à la Ville et non pas de régimes spéciaux. Mais cela relève de la même logique. Donc, le vœu qui vous est présenté peut très bien être amendé comme suit, et à chaque fois qu’il y a les mots “régimes spéciaux”, qu’ils soient inscrits “régimes spécifiques”. Quelle est la philosophie ?

S’il y a des régimes spécifiques à la Ville, notamment pour les éboueurs, les égoutiers et les fossoyeurs, qui partent à la retraite respectivement à 57 ans pour les uns ou à 52 ans pour les autres, au lieu de 62 ans actuellement pour l’ensemble des salariés relevant du régime général, c’est parce que c’est un acquis social conquis de haute lutte. Pourquoi ? Parce qu’il fallait prendre en compte la très grande pénibilité de leur profession. Il faut réaliser que les conditions de travail des égoutiers sont largement documentées, que l’on doit tenir compte du taux de mortalité. C’est une profession qui, hélas, pâtit d’une espérance de vie réduite de 7 %, selon des études conduites. Il faut savoir que les professionnels de l’assainissement ont une espérance de vie inférieure de 17 années par rapport à la population de référence. Est-ce que vous vous rendez compte ?

A travers ce vœu, je demande que la Maire de Paris s’engage en faveur de la défense et du maintien des régimes spéciaux et spécifiques de retraite à l’instar de ceux des éboueurs, égoutiers et fossoyeurs, qu’elle interpelle le Gouvernement en ce sens et exprime son soutien au mouvement de grève pour défendre notre système de retraite. Je pense que c’est un vœu qui devrait pouvoir, je l’espère, être soutenu par la majorité municipale.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *