Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Promoteurs, remballez : la Seine n’est plus à vendre.

Promoteurs, remballez : la Seine n’est plus à vendre.

 

Le projet dément de “ponts centres commerciaux” traversant la Seine n’aura pas lieu !

C’est ce que nous apprend Le Monde, qui rend public un avis du conseil d’Etat jusque là resté confidentiel. Cet avis remet en cause la légalité du projet d’Hidalgo-Missika de construction de “ponts à commerces” enjambant la Seine, en le finançant seulement par des fonds privés et en s’exonérant des règles de la commande publique.

Ce projet est une aberration à tout point de vue.
C’est une aberration écologique : la Seine est un bien commun naturel écologique, elle doit être préservée comme espace de respiration, de biodiversité, de ventilation, de  rafraîchissement et de puits à carbone dans la ville dense, de gratuité et de promenade, et non exploitée pour faire un centre commercial supplémentaire !
C’est une aberration démocratique : les Parisien-ne-s n’ont jamais été consulté, le projet de passerelles n’était pas dans la délibération qui a été votée par le Conseil de Paris, personne ne demande de nouveaux centres commerciaux sur notre fleuve, et nombres d’associations, notamment l’association La Seine n’est pas à vendre, sont mobilisées contre ce projet.

C’est donc cela, le “Paris en commun” de Mme Hidalgo et M. Missika ? Sacrifier aux promoteurs le bien commun d’une valeur écologique et naturelle inestimable qu’est la Seine, en faisant fi des lois et de l’avis des citoyen-ne-s ?

Toujours selon Le Monde, la Mairie réfléchirait à modifier son projet pour l’imposer malgré tout. Il doit être abandonné.

Je déposerai un vœu en ce sens au prochain Conseil de Paris, et soutiendrai les mobilisations à venir des associations de défense de la Seine contre ce projet. Je souhaite également qu’une enquête de l’inspection générale des services soit diligentée pour comprendre comment la ville peut à ce point là commettre tant d’erreurs juridiques dans les dossiers pilotés.
La Seine est notre bien commun, elle n’est pas à vendre !

Communique de Danielle Simonnet, Conseillère de Paris France insoumise, pour un Paris en Commun

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *