Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Vœu relatif à la situation dramatique de l’AP-HP, victime des politiques d’austérité aggravée par le projet de « Nouvelle AP-HP »

Mon intervention : 

 

 

Mme Danielle SIMONNET. – Ce vœu n° 38 est relatif au projet de “Nouvelle A.P.-H.P.”. Qu’est-ce qu’il y a à travers ce projet de “Nouvelle A.P.-H.P.”, va-t-il enfin y avoir les solutions pour améliorer les conditions d’accès aux soins et améliorer la carte hospitalière de Paris ? Non, c’est une catastrophe. Cette nouvelle A.P.-H.P. comporte énormément de points problématiques.

D’abord, ce projet s’inscrit dans un contexte national où le Gouvernement n’a absolument pas décidé de remettre en cause la tarification de l’activité, qui est quand même ce qui plombe les finances de la santé publique. En plus de cela, il va continuer dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019, prévoir 3,9 milliard d’euros d’économie notamment dans les hôpitaux, et donc forcément pour l’A.P.-H.P., tout cela va s’aggraver.

Mais en plus, ce qui est très inquiétant dans cette nouvelle A.P.-H.P., c’est que l’on va, par exemple, mettre en place une nouvelle organisation juridique de l’A.P.-H.P. en groupements hospitaliers autonomes qui seront forcément aussi mis dans une situation de concurrence. On va aussi chercher des dépassements d’honoraires dans ces cadres. Il y a des parcours de soins publics/privés qui vont être favorisés, avec une volonté aussi dans ce statut d’autonomie de chercher à remettre en cause le statut unique de la Fonction publique hospitalière.

Je ne veux pas revenir sur tous les détails, mais pour prendre aussi des éléments très concrets, en bout de course, à travers tous ces discours néolibéraux insupportables sur cette justification de la nouvelle A.P.-H.P., il y a des réalités concrètes terribles : l’Hôtel-Dieu. Non seulement un tiers de l’Hôtel-Dieu est dépecé et la Ville de Paris, hélas, cautionne ce dépeçage et vous savez mon opposition à ce sujet que j’ai vis-à-vis de vous. Mais en plus, on apprend dernièrement que ce n’est pas grave. Il n’y a plus de radiologue aux urgences de l’Hôtel-Dieu. Mais quelle est cette irresponsabilité de ne même plus avoir de cardiologue aux urgences de l’Hôtel-Dieu.

Je terminerai, Monsieur le Maire.

Lisez les conclusions de mon vœu puisque mon temps est dépassé, mais il va falloir vraiment agir et réagir vite. Un vrai débat sur l’A.P.-H.P. ici un jour serait nécessaire.

 

Mon vœu : 

Téléchargez (PDF, 89KB)