Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Au sujet de l’accès aux dispositifs régionaux pour les lycéens des 12 lycées municipaux parisiens.

Mme Danielle SIMONNET. – En une minute, mes chers collègues, comme vous le savez, il existe encore à Paris 12 lycées publics qui sont toujours sous le statut municipal, et non pas régional. C’est encore une bizarrerie qui dure.

Pour l’essentiel, sachez qu’il s’agit toujours de lycées technologiques et professionnels. Étonnamment, ce statut perdure même si normalement, on nous dit d’année en année qu’il devrait y avoir une normalisation, une régionalisation de ces établissements.

En attendant, les lycéens inscrits dans ces lycées municipaux publics ne peuvent pas bénéficier du droit à subvention de dispositifs régionaux auxquels tous les autres lycéens de la région Ile-de-France ont droit.

La Région a mis en place le “pass contraception” ou soutient d’autres projets, d’autres dispositifs. Des lycéens parisiens en lycée privé peuvent avoir accès à ces dispositifs du Conseil régional, mais pas des lycéens dans les lycées municipaux publics !

Donc, vous l’aurez compris, à travers ce vœu nous avons d’ores et déjà interpellé à ce sujet la vice-présidente en charge de ce dossier au Conseil régional, qui est d’accord pour essayer d’établir sans délai l’égalité des droits.

À travers ce vœu, nous voulons donner un coup de pouce à cette demande-là pour que le maire de Paris s’assure auprès de la Région Île-de-France que tous les lycéens inscrits dans les établissements publics, et particulièrement ces 12 lycées parisiens sous statut municipal, bénéficient rigoureusement des mêmes droits que tous les autres lycéens de la Région.

Je vous remercie.