Pages Navigation Menu

"À Paris, place au peuple !"

Intervention sur la délibération relatives aux voies sur berges


Mme Danielle SIMONNET
. – Monsieur le Maire, mes chers collègues.

 

Aujourd’hui, nous avons espoir, puisqu’on tourne nationalement une page importante, nous avons grand espoir que les oppositions, hier autoritaires, enfin ne puissent plus avoir lieu et que ce projet d’aménagement des voies sur berges puisse vraiment poursuivre son cours jusqu’au bout.

 

C’est une délibération importante…

 

On me coupe la parole, l’assemblée est assez agité…

 

Mme Danielle SIMONNET. – Bien.

 

Que ce soit… Excusez-moi, j’en perds le fil.

 

Nous allons enfin pouvoir faire aboutir ce projet jusqu’au bout et c’est extrêmement important qu’il puisse y avoir une appropriation sociale, collective, citoyenne de l’espace public pour les piétons. Nous savons l’importance de pouvoir, autour de ce projet aussi, développer les transports en commun. Les questions sociales et écologiques sont extrêmement liées ; il est toujours important de les penser de manière concertée, dans l’intérêt général.

 

Maintenant, nous avons, au niveau du groupe Communiste et élu-e-s du Parti de Gauche, une interrogation ou un regret en ce qui concerne le travail du Port autonome de Paris, par rapport aux infrastructures qui vont être développées sur ces voies.

 

Vous savez, nous sommes généralement tous d’accord, au niveau des groupes de la majorité, pour dire qu’il faut absolument soutenir l’économie sociale et solidaire, le commerce équitable, les entreprises d’insertion. Il me semble qu’au niveau du Port autonome de Paris, sans doute tout n’a pas été fait pour permettre que les projets de cafés-restaurants, de bars qui seront des supports de sociabilité fort utiles pour l’ensemble des Parisiens et Parisiennes, puissent tous relever de structures de l’économie sociale et solidaire, relever d’une démarche à la fois coopérative et en faveur des circuits courts. Il me semble, peut-être, que nous aurions dû plus insister dans nos exigences vis-à-vis d’eux pour que ces appropriations sociales de l’espace public ne se transforment pas à un renforcement de structures privées lucratives sur ces espaces-là.

 

Je vous remercie.

 

Le groupe votera pour cette délibération, malgré cette remarque qui, j’espère, permettra aussi de faire évoluer le débat et les autres projets par la suite.